Banner
Banner
Banner

[TEST] Unity – l’interface allégée de Ubuntu

Par - le mai 14th, 2010

Je vous ai déjà parlé de Unity, l’interface allégée que Canonical a développée pour Ubuntu light et Ubuntu Netbook Remix. Sur le papier, cette interface semble assez idéale.

unity1

Unity est d’ores et déjà disponible au téléchargement et installable sur votre Ubuntu. Je l’ai testée pour Geek de France sur mon netbook (équipé de Ubuntu Remix Edition 10.04).

L’installation est simple, il vous suffit de copier ces lignes dans un terminal :

sudo add-apt-repository ppa:canonical-dx-team/une
sudo apt-get update && sudo apt-get install unity

 

Après installation, il faut redémarrer son poste. Une nouvelle entrée apparait alors dans les choix de gestionnaires de fenêtre : Ubuntu Unity Netbook Edition.

P1020175 P1020174

 

On sélectionne donc ce gestionnaire de fenêtre et on ouvre sa session normalement. Comme il s’agit de l’installation d’un autre gestionnaire de fenêtre et non d’une réinstallation, les programmes et paramètres sont conservés. L’écran est découpé à présent de la sorte :

– un bandeau/dock de menu latéral gauche d’une centaine de pixels

– la barre d’état supérieure, agrémentée d’une cellule de recherche Google

– la zone du reste de l’écran qui servira aux fenêtres de applications

 

unity1

 

Les icônes gauches sont assez naïves. Par défaut, le bandeau propose un raccourci pour le gestionnaire de fichier (Nautillus), Firefox, Empathy, Cheese, le menu application, la rubrique d’aide, Evolution, Rythmbox et la logithèque Ubuntu. Le choix des raccourcis est assez cohérent : les applications web pour répondre aux besoins élémentaires d’un InstantOS et les applications alimentant le modèle économique de Canonical(Music Store via Rythmbox et la logithèque Ubuntu).

 

Voici quelques captures de Unity en cours de fonctionnement :

Un petit signet triangulaire vient se rajouter sur le flan gauche des icônes pour signaler les applications ouvertes. Afin de switcher entre les applications, il suffit de cliquer sur l’icône Ubuntu de la barre d’état qui fera apparaître dans la zone d’application une miniature de chaque fenêtre applicative.

Retrouver ses applications via le menu application n’est pas des masses commode. On se retrouve avec l’ensemble des applications listées en une fenêtre, ce qui peut être conséquent quand on a beaucoup de logiciels installés sur son poste. Enfin, heureusement, il reste un mode de recherche (symbolisé par une petite loupe).

unity3

 

Lorsqu’on ouvre ses applications, celles-ci sont cantonnées dans la zone de l’écran rognée par le dock de gauche et la barre d’état, et non plus en plein écran comme sous Netbook Remix Edition. Je trouve cela dommage car cela va ronger une partie des écrans aux déjà petites résolutions. Si sur les modèles les plus récents aux résolutions 1024×600 (et parfois plus) le désagrément restera faible, il sera nettement plus important sur les premiers netbooks, tels que les EeePC 701 bornés en 800×480. Ainsi, un site tel que Geek de France qui passe sans problème sur un netbook récent se trouve rogné et affublé d’une barre de défilement latérale. Vraiment dommage…

unity7

 

Et c’est sans doute le plus gros défaut que je trouve à Unity.  Une interface dédiée avant tout au monde des netbooks n’a pas le droit de faire ce genre d’erreur. Je parlais dans mon précédent article des dangers que peuvent avoir de mauvais choix pour Ubuntu. Publier Unity sans rectifier le tir serait sans doute l’une de ces erreurs.

Du reste, Unity est très fluide et rapide. Là encore, c’est tout à fait normal puisque qu’il est destiné à tourner sur un instantOS (censé démarrer en quelques secondes et fonctionner très rapidement). J’ai également fait une petite vidéo du fonctionnement de Unity, la voici (la vidéo est un peu rapide, c’est un effet de bord de XvidCap) :

 

Au final, que penser de Unity? Bien que ce gestionnaire de fenêtre soit déjà opérationnel actuellement, il n’est pas encore à mon goût prêt à être mis en exploitation. L’obligation de passer par le gestionnaire d’applications peu commode et se retrouver avec les fenêtre applicatives rognées d’une centaine de pixels à gauche sont deux points particulièrement handicapants. Deux erreurs d’ergonomie notable que j’espère Canonical corrigera avant la sortie de Ubuntu 10.10 et de Ubuntu light.

Tags: , , , , , ,

7 commentaires to “[TEST] Unity – l’interface allégée de Ubuntu”

    TimCruz :

    Bon, la vidéo est uploadée chez youtube mais seulement en cours de traitement. Elle sera donc disponible d’ici 5/10 minutes maximum, je pense.

    vengeur masquée :

    L’interface fait un peu légère et pas forcement très étudié après je l’essaierai peut être après les prochaines mise à jour. Tiens nous au courant

    Mathieu :

    Je trouve déjà génial qu’ils aient livrés un logiciel fonctionnel pour l’UDS … Dire qu’Unity n’est pas encore prêt et souffre d’encore beaucoup de défauts est une évidence pour tout le monde. Il reste a peu près 5 mois pour peaufiner tout cela et presque 2 ans avant qu’Unity ne soit proposé comme un standard. Nul doute qu’il y aura beaucoup de progrès d’ici là.

Laissez un commentaire

Catégorie(s): Software, Tests