Banner
Banner
Banner

[TUTO] Installer une police pour open office sous Linux

juillet 13th, 2010

Récemment ma geekette tentait d’ajouter une police sur un open office installé sous Ubuntu, manipulation qu’elle maitrise sous Windows. Ses grognements contre Linux et le fait qu’elle n’y parvienne pas m’ont incité à réaliser ce tutoriel qui va vous expliquer comment rapidement et simplement installer une nouvelle police pour open office sous Linux.

ooo

 

Pour ce tuto, j’irai chercher ma police sur le site dafont mais la manipulation est la même pour tout fichier *.ttf. J’ai testé la manipulation sous Debian 5.0/open office 2.4 et Ubuntu 10.10/open office 3.2.

Tout d’abord, on va télécharger sa police sur le site dafont. Je vous propose d’enregistrer l’archive *.zip de la police directement sur votre bureau. Elle contient en général un ou plusieurs fichiers *.ttf et un readme.

policeooo1

Téléchargement de la police sur dafont – cliquer sur l’image pour l’agrandir

 

On va ensuite décompresser l’archive dans votre dossier personnel (/home/nom_utilisateur) soit en graphique avec le gestionnaire d’archive :

policeooo2 policeooo3

Décompression de l’archive dans son home – cliquer sur l’image pour l’agrandir

 

Soit en ligne de commande en tapant dans un terminal :

cd /home/nom_utilisateur/Bureau

unzip nomdelarchive.zip –d /home/nom_utilisateur/

policeooo4

Décompression de l’archive dans son home – cliquer sur l’image pour l’agrandir 

 

Remarque : Pour une démarche plus “propre”, si vous pensez effectuer la manipulation fréquemment, vous pouvez créer un dossier “polices” dans votre home et décompresser les polices dedans. Le reste de la manipulation sera la même sauf qu’il faudra penser à indiquer le dossier “polices” comme dossier source.

Puis, on va tout simplement copier le/les fichiers *.tff dans le dossier qui contient les polices d’open office. Pour ce faire, dans un terminal, placez vous dans le dossier où a été décompressé la police. Dans notre cas, on tapera la commande :

 cd /home/nom_utilisateur

Puis on va effectuer la copie avec la commande :

sudo cp *.ttf /usr/share/fonts/truetype/openoffice

policeooo5

copie des *.tff vers le dossier des polices openoffice– cliquer sur l’image pour l’agrandir 

Remarque : Sur une autre distribution qu’Ubuntu, si vous n’avez pas sudo d’implémenté, vous pouvez lancer un terminal en tant que super administrateur ou taper la commande su puis votre mot de passe administrateur.

[MAJ] Si vous copiez cette police dans le dossier /usr/share/fonts elle sera disponible pour tous les programmes et tous les utilisateurs du poste. Merci à Logive de nous le rappeler dans son commentaire!

 

Il ne reste plus qu’à démarrer/redémarrer open office pour profiter de sa police.

policeooo6

Et vous pouvez profiter de votre police – cliquer sur l’image pour l’agrandir

 

Comme vous pouvez le constater, la manipulation n’est pas extrêmement difficile à effectuer. Toutefois, comme sous Windows, n’oubliez pas que si vous travaillez avec une police particulière et que vous désirez partager/envoyer ce document, il faudra que votre collaborateur possède également la police sans quoi, le document aura une police de remplacement basique et perdra sa saveur.

Cathegorie(s): Software, Tutos

Comme un ver dans la pomme…

juillet 13th, 2010

ver_pomme

Une récente étude publie le top 10 des sociétés informatiques souffrant le plus de failles de vulnérabilité. Là où cela devient particulièrement amusant c’est qu’Apple, qui pourtant prêche à qui veut l’entendre qu’il n’y a pour ainsi dire pas de  danger informatique avec ses produits, se place comme le plus mauvais élève!

faille

Ce qui expliquerait que des développeurs soient capables de jailbreaker l’iOS quelques heures après sa sortie et l’iPhone à peine quelques jours plus tard… (je souligne là l’exploit de Geohot d’ailleurs!)

Plus concrètement, cette faille illustre surtout une réalité importante de l’informatique : elle n’est pas infaillible, voire même très vulnérable. Il est donc primordial de le prendre en considération dans ses décisions tant personnellement qu’en terme de conseil &décision IT. Après tout, de grands groupes tel que Oracle, Microsoft ou encore Cisco sont eux aussi pointés du doigt! Ne pas se sentir tout puissant devrait suffire à pousser à l’implication nécessaire et constante dans son travail d’IT manager, de développeur ou de technicien.

Je finirai toutefois sur une note positive en applaudissant Mozilla qui a fait des progrès conséquents entre 2009-2010 en terme de sécurité. Ce qui tend à prouver qu’open source ne veut sûrement pas dire plus grande vulnérabilité!

Via Blogeeek

Cathegorie(s): Divers