Banner
Banner
Banner

[TEST] Prenez soin de vos yeux avec f.lux [MAJ]

Par - le septembre 13th, 2010

flux-logo

F.lux est un petit utilitaire open source et gratuit (formulation qui fera sans doute réagir Christophe)  particulièrement intéressant puisqu’il permet de reposer ses yeux en adaptant la luminosité de son écran en fonction du moment de la journée. Ainsi, nos petits yeux ne sont plus victimes d’un écran trop pâlot en journée et trop brillant une fois le soir tombé.

F.lux utilise la géolocalisation pour déterminer le cycle solaire auquel nous sommes soumis et adapte alors la “chaleur” de la couleur de son écran selon l’ensoleillement. De fait en fin de journée on se retrouve avec un écran tirant sur une espèce de jaune rosé qui écorche moins les yeux que le brillant blanc par défaut.

Le programme est disponible sous Windows, Linux et Mac. Je l’ai testé pour ma part sous Windows 7 et Ubuntu 10.04.

Sous Windows 7

L’installation sous Windows est très simple puisqu’il s’agit d’un .exe. On le télécharge ICI, on l’exécute et l’installation est terminée. L’application est alors accessible via une icône dans la barre de notification.

flux_win_notifbar

On peut régler le type de couleur/rétro-éclairage voulu, sa localisation et la rapidité des transitions entre les états :

flux_win_settings

Sous GNU/Linux

L’installation est un poil plus difficile sous Linux (enfin pas de quoi faire peur à Mme Michu non plus). Il y a 2 méthodes :

pour les utilisateurs d’une distribution gérant les paquets *.deb (Debian, Ubuntu, Mint, etc.). Dans un terminal, on tape les commandes suivantes :

sudo add-apt-repository ppa:kilian/f.lux

sudo apt-get update

sudo apt-get install fluxgui

J’ai pour ma part testé cette méthode sur une Ubuntu 10.04 sans aucun problème.

pour les autres (Mandriva, Fredora, etc.). On télécharge cette archive que l’on décompresse dans le dossier /usr/bin/. Le programme se lance alors avec la commande :

xflux

Remarque : pour plus d’infos, cf. cet article – je ne peux garantir cette méthode, ne l’ayant pas testée !

Sous GNU/Linux, il faut lors du premier démarrage définir le paramétrage du logiciel. La chose est simple, on indique sa latitude et sa longitude (accessibles via le site http://www.stereopsis.com/flux/map.html) et on définit le type de couleur/rétro-éclairage voulu.

flux_linux_conf

De même que sous Windows, sous Ubuntu, l’application est accessible depuis la barre de notification.

flux_linux_notifbar

Sous Mac OS

[MAJ] Merci @Denis pour les captures et le feed back pour Mac OS.

Après le téléchargement du .zip et de sa décompression, il suffit de lancer l’application en cliquant sur  Flux.app. L’application se place dans la barre de menu et toutes les fonctions sont disponibles à partir de celle-ci.

La aussi, le tout fonctionne sur la base de la geolocalisation.

Au final, ca donne quoi f.lux ?

A la base plutôt sceptique, je dois reconnaitre à terme que le confort obtenu est remarquable, voire même indispensable. Je ne suis pas médecin et n’ai aucune compétence pour indiquer le réel impact sur la santé mais d’un point de vue utilisateur, je perçois une nette différence. Jusque là, j’avais assez spontanément les yeux qui me piquaient, sensation amoindrie avec f.lux.

ophtalmo

Bon après, pas de miracle, surtout si votre PC est installé dans un endroit mal ou pas éclairé par une lumière extérieure. Toutefois, ce genre de programme mérite une meilleure reconnaissance puisque je pense (là encore, de mon avis de non-médecin) qu’il pourrait sans doute diminuer l’impact qu’a sur la vue l’usage prolongé d’un ordinateur.

Tags: , , ,

8 commentaires to “[TEST] Prenez soin de vos yeux avec f.lux [MAJ]”

    Grain de sel :

    Et sinon, en libre, il y a RedShift : http://jonls.dk/redshift/

    TimCruz :

    @Grain de sel : merci m’sieur, connaissais pas celui-là. D’ailleurs, dans son à propos, l’auteur indique qu’il s’est inspiré de f.lux qui galérait à cause des drivers Radeon. Savez vous si cette galère existe-t-elle toujours (je suis sous nvidia moi)?

    sources :

    open-source ? je n’ai pas trouvé les sources, xflux est juste un binaire … avec redshift c’est plus simple !

    Grain de sel :

    @TimCruz : J’ai une ATI avec le pilote libre, aucun problème. De même avec une Intel avec le pilote libre.

    Christophe :

    Ce que je n’aime pas…c’est plutôt l’installation de paquets exotiques alors que dans ta distribution il doit y avoir un logiciel, Redshift, un logiciel libre, qui a été packagé au mieux…

    Cela dit, je viens enfin de le configurer sur ma machine ! Sans ton article, je n’y serai peut-être jamais revenu. J’ai un peu peiné avec la géolocalisation (quelqu’un sait comment utiliser GeoClue ?) mais ça donne ça :

    redshift -l -12.7794:45.2272 -t 5700:3600 -l -12.7794:45.2272 -t 5700:3600 -g 0.8 -m vidmode -v

    Version GUI :
    gtk-redshift -l -12.7794:45.2272 -t 5700:3600 -l -12.7794:45.2272 -t 5700:3600 -g 0.8 -m vidmode -v

    Application lancée au démarrage…

    TimCruz :

    @Christophe : pour être honnête, je ne connaissais pas redshift ni f.lux il y a encore peu. J’ai découvert f.lux pour Windows pour m’apercevoir qu’il existait pour chaque plateforme. C’est grâce au commentaire d eGrain de sel que j’ai découvert son équivalent redshift.

    Avez vous eu l’occasion de faire un test comparatif entre les deux en terme de fonctionnement?

    rokapori-web :

    besoin de verifier:)

Laissez un commentaire

Catégorie(s): Software, Tests