Banner
Banner
Banner

[TEST] App Inventor, l’IDE selon Google

Par - le septembre 27th, 2010

En juillet dernier, Google lançait l’application App Inventor en version bêta. C’est un IDE,  Environnement de Développement Intégré en français, qui permet, comme ce nom barbare l’indique, de développer des applications… pour android.

Actuellement, cet IDE est en accès restreint, un peu à l’image de gmail à ces débuts. Il y a 2 semaines, j’ai reçu les accès pour l’utiliser (il faut en faire la demande). Je vous propose donc de le découvrir avec moi :

Il est composé de 2 parties, une pour l’interface graphique qui en fait un site internet, l’autre pour la partie logique et algorithme qui une application java que l’on télécharge à chaque lancement.

designer de App Inventor L'editeur de bloc de App Inventor

Le designer :

Il se divise en 5 éléments:

  • La palette, qui fournit une bibliothèque de composants graphiques
  • Le viewer, qui représente l’écran d’un téléphone. Pour construire l’interface de son application, il suffit de drag & drop les composants disponibles dans la palette, sur le viewer
  • Le components, qui représente de façon hiérarchique la liste des composants graphiques ajoutés à l’interface
  • Le média, qui permet de configurer les composants de type médias
  • Et properties, qui permet de configurer les différents composants ajoutés à l’interface graphique (nom, couleur, dimensions, etc).

L’éditeur de bloc ou éditeur de code :

Pourquoi ce terme bloc ou lieu de code? Tout simplement parce que App Inventor a été créé dans l’optique d’être utilisable par monsieur tout-le-monde. Du coup, au lieu d’écrire des lignes de code comme pour tout programme, on va associer des blocs représentant chacun une fonction, un test logique, une variable, etc.

Du coup, grâce à cela, il devient facile et rapide de développer la partie logique et algorithmique de votre application pour peu que vous ayez un minimum de connaissance (ou curiosité) dans le domaine.

Vous aurez à disposition 2 listes de blocs:

  • La première est fixe et contient tous les éléments pour créer des variables, des listes, des tests logiques, des opérations mathématiques, etc.
  • La deuxième est variable puisqu’elle va s’agrandir au fur et à mesure que vous ajoutez des composants dans votre interface graphique. Pour chacun d’eux vous aurez accès à ses attributs et ses méthodes.

Une fois votre application terminée, vous n’aurez plus qu’à la télécharger sur votre mobile pour la tester. Là encore, la manipulation est simple: 2 options à cocher dans la configuration d’Android, on branche le téléphone à l’ordinateur via usb et on appuie sur le bouton connect to phone. L’application est automatiquement lancée et il ne reste plus qu’à tester.

Personnellement, je suis convaincu par cet IDE qui permet un développement très rapide et simpliste. Bien entendu rien n’est parfait, comme le manque de composant graphique, mais étant en version bêta, cela laisse présager un très bon produit final. Petite remarque tout de même: son utilisation étant tellement simple que s’il devient ouvert au public, on risque de voir le market place envahi d’application médiocre et/ou inutile.

Sous peu, je vous proposerai un tuto de réalisation d’application simplement avec cet IDE pour illustrer son fonctionnement.

Tags: , , , , , , ,

8 commentaires to “[TEST] App Inventor, l’IDE selon Google”

    TimCruz :

    Y’a pas à dire, ça en jette : une telle simplification est à applaudir! J’ai hâte de voir ton tuto!

    LeCouz :

    2 choses à savoir:
    _ Google ne permet pas de mettre l’application sur le Market Place (en tout cas pour le moment, il faut générer un .apk et l’héberger sur un site pour rendre l’application disponible)
    _ Le code généré ne doit pas être propre. Mais nous n’en savons rien, puisque nous n’avons pas accès au code généré par Google App Inventor. Surement parce que Google ne veux pas que l’on sache comment fonctionne le framework. Ce qui explique pourquoi les applis sont très lourde, par rapport à un code fait à la main sous Eclipse.

    Il ne faut pas s’y méprendre, Google App Inventor est idéal pour APPRENDRE à coder sous Android. C’est tout.

    Et une fois Google App Inventor bien pris en main, on constate que l’on peux tout faire, de l’appli classique au jeu video.

    Par contre, l’interface de blocks est réduite, ce qui contraint la compléxité du programme…

    L’idée, je pense, c’est que plus on utilise cet IDE, plus on apprends. Et lorsque l’on atteint les limites, on passe à un dev plus classique genre Eclipse…

    Morkitu :

    @LeCouz: je ne suis pas vraiment du même avis que toi quand tu dis Google App Inventor est idéal pour APPRENDRE à coder sous Android
    Pour moi, App Inventor ne te permet pas d’apprendre à coder puisqu’en fait tu ne code rien, tu assemble juste des blocs. Par contre je suis d’accord sur le fait que tu apprend l’algorithmique.
    Après, autre point qui me titille c’est quand tu dis: Et lorsque l’on atteint les limites, on passe à un dev plus classique genre Eclipse… Bah passer de App Inventor qui te mâche le travail à un vrai développement sous Eclipse en Java n’est pas chose facile si tu n’as pas les connaissances requise.

    Pour le reste tout à fait d’accord:
    Est ce qu’un jour on pourra poster les applications sur le Market Mlace? Question que je vais essayer de répondre après investigation 😉
    Est ce que le code généré est propre? Je pense aussi que non. Un programme aura toujours plus de mal à écrire du code propre comparé à un humain 😉 Après, pourquoi Google ne laisse pas accès au code généré? Bonne question, et ta proposition tiens la route. J’essaierais également de trouver la réponse 😉

    Je vous tiens au jus et merci pour ton point de vu LeCouz.

    LeCouz :

    @Morkitu: Je pense qu’utiliser Google App Inventor permet de se familiariser avec le code Android. Même si on ne code pas, l’utilisation des blocks permet d’apprendre à construire une fonction sous Android.

    Si on récupère le nom des blocks (une fois la fonction créée), on récupère en réalité le code de la fonction.
    Ya plus qu’a la mettre sous Eclipse. C’est dans ce fonctionnement que je considère que Google App Inventor permet d’apprendre… Et je pense que pour tout dev Android, utiliser Google App Inventor permet de tester des fonctions très rapidement et très simplement.

    Le test, c’est de faire une application sous Google App Inventor, et ensuite de se baser sur le code des blocks pour reproduire le programme sous Eclipse.

    C’est loin d’être compliqué. Pour peu que l’on lise la documentation de Google sur Android, où juste que l’on se base sur les tutos (HelloWorld), on se rend compte que développer une appli Android est très facile.

    Parole de non-developpeur 🙂

    Morkitu :

    @LeCouz: Ok, je reste néanmoins étonné que pour toi le passage de App Inventor à Eclipse soit aussi facile (aurais-tu été développeur dans une autre vie ^^)

    Je veux juste éclaircir un point sur ta première phrase: Je pense qu’utiliser Google App Inventor permet de se familiariser avec le code Android. En fait il te permet de te familiariser avec l’algorithmique et non au code Android. Je fait cette distinction car les tests logiques, les accesseurs (ex: monImage.Width), les évènements (ex: monBouton.click), etc, ne sont pas spécifiques au développement Android. On les retrouve dans tous les langage objets.

    K. :

    Vous en avez pas marre de google ?

    Il y a des alternatives a app inventor et au fait : ca existait avant : et c’est très populaire aux usa

    http://doc.ubuntu-fr.org/programmation#l_apprentissage_de_la_programmation

    Faut il rappeler que la prédominance de google en europe ne tient au fait que google ne fait que reprendre des idées ( déjà bien utilisés par exemple aux usa ) pour se les accaparer.

    TimCruz :

    @K : donc sur le principe qu’une chose ressemble à une autre on ne devrait pas en parler? D’ailleurs, ces x alternatives te feront une belle jambe si tu veux créer un soft pour ton Android-phone.

    AppInventor | Pearltrees :

    […] TEST] App Inventor, l’IDE selon Google […]

Laissez un commentaire

Catégorie(s): Software, Tests