Banner
Banner
Banner

Joyeux anniversaire Google

septembre 27th, 2010

Juste 2 mots pour signaler qu’aujourd’hui Google a 12ans!

google1

Sinon, vous vous souvenez de l’avant Google? Les Lycos, Copernic et autres? Ou encore l’âge d’or d’AOL! ;-p

Cathegorie(s): Divers

[TEST] App Inventor, l’IDE selon Google

septembre 27th, 2010

En juillet dernier, Google lançait l’application App Inventor en version bêta. C’est un IDE,  Environnement de Développement Intégré en français, qui permet, comme ce nom barbare l’indique, de développer des applications… pour android.

Actuellement, cet IDE est en accès restreint, un peu à l’image de gmail à ces débuts. Il y a 2 semaines, j’ai reçu les accès pour l’utiliser (il faut en faire la demande). Je vous propose donc de le découvrir avec moi :

Il est composé de 2 parties, une pour l’interface graphique qui en fait un site internet, l’autre pour la partie logique et algorithme qui une application java que l’on télécharge à chaque lancement.

designer de App Inventor L'editeur de bloc de App Inventor

Le designer :

Il se divise en 5 éléments:

  • La palette, qui fournit une bibliothèque de composants graphiques
  • Le viewer, qui représente l’écran d’un téléphone. Pour construire l’interface de son application, il suffit de drag & drop les composants disponibles dans la palette, sur le viewer
  • Le components, qui représente de façon hiérarchique la liste des composants graphiques ajoutés à l’interface
  • Le média, qui permet de configurer les composants de type médias
  • Et properties, qui permet de configurer les différents composants ajoutés à l’interface graphique (nom, couleur, dimensions, etc).

L’éditeur de bloc ou éditeur de code :

Pourquoi ce terme bloc ou lieu de code? Tout simplement parce que App Inventor a été créé dans l’optique d’être utilisable par monsieur tout-le-monde. Du coup, au lieu d’écrire des lignes de code comme pour tout programme, on va associer des blocs représentant chacun une fonction, un test logique, une variable, etc.

Du coup, grâce à cela, il devient facile et rapide de développer la partie logique et algorithmique de votre application pour peu que vous ayez un minimum de connaissance (ou curiosité) dans le domaine.

Vous aurez à disposition 2 listes de blocs:

  • La première est fixe et contient tous les éléments pour créer des variables, des listes, des tests logiques, des opérations mathématiques, etc.
  • La deuxième est variable puisqu’elle va s’agrandir au fur et à mesure que vous ajoutez des composants dans votre interface graphique. Pour chacun d’eux vous aurez accès à ses attributs et ses méthodes.

Une fois votre application terminée, vous n’aurez plus qu’à la télécharger sur votre mobile pour la tester. Là encore, la manipulation est simple: 2 options à cocher dans la configuration d’Android, on branche le téléphone à l’ordinateur via usb et on appuie sur le bouton connect to phone. L’application est automatiquement lancée et il ne reste plus qu’à tester.

Personnellement, je suis convaincu par cet IDE qui permet un développement très rapide et simpliste. Bien entendu rien n’est parfait, comme le manque de composant graphique, mais étant en version bêta, cela laisse présager un très bon produit final. Petite remarque tout de même: son utilisation étant tellement simple que s’il devient ouvert au public, on risque de voir le market place envahi d’application médiocre et/ou inutile.

Sous peu, je vous proposerai un tuto de réalisation d’application simplement avec cet IDE pour illustrer son fonctionnement.

Cathegorie(s): Software, Tests

Quand Mozilla imagine le Smartphone du futur

septembre 24th, 2010

seabird

Qu’on se le dise, il n’y a pas qu’Apple pour être novateur en terme de design et de concept, Mozilla veut en être aussi. Pour preuve voici une vidéo du concept Mozilla Seabird :

Appareil photo 8Mpx, pico-projecteur, écran virtuel projeté, rechargement sans fil, oreillette IR/BT intégrée qui sert aussi d’interface 3D, les idées sont là et laissent rêveur d’autant qu’elles restent réalisable. Mozilla Labs signe ici un concept novateur qui pourrait bien être précurseur de la téléphonie de demain.

labs

Si le projet semble réalisable sur certains aspects d’ici 2-5ans (même s’il restera sans doute dans les cartons, snif), il laisse rêveur sous un autre aspect. Imaginez le lancement d’un mobile pour une fondation open-source reconnue du grand public comme Mozilla.

mozilla_logo

Si on pense à ce concept, lancé totalement open source, à l’image de ce qu’a fait openmoko et son Neo FreeRunner, on se retrouverait avec un téléphone, sans doute cantonné un moment à un marché de niche en raison de son prix, mais qui serait un réel faire-valoir de l’informatique open-source. Une vitrine qui pourrait attester de la solidité et de la compétitivité d’une communauté open-source. Il est probable que je sois un doux rêveur, mais avouez que ce serait vraiment chouette!

Cathegorie(s): Hardware, Software

Clavier modulable SteelSeries Shift

septembre 24th, 2010

SteelSeries_SHIFT

Steelseries, connu pour ses équipements spécialisés hardcore gaming, vient de présenter un nouveau concept de clavier pour gamer, modulable, le Shift.

En plus d’un design très réussi celui-ci permet le changement des touches par des “keysets” plus adaptés à certains jeux (par exemple, ICI pour StarCraft II)

keyset_sc2

La base du Shift et des keysets est fabriquée en plastique dur offrant une finition visuelle très supérieure et un toucher très agréable. Avec 3 niveaux de hauteurs, des pieds extralarges, et un repose poignet intégrant des parties en gomme pour éviter les glissades, l’utilisateur pourra choisir la configuration qui lui permettra d’être le plus à l’aise.

SteelSeries_Shift_3 Le clavier intègre aussi 2 prises jack 3.5 (casque et micro) plaquées or,  2 ports USB 2.0 dont un alimenté et divers LED indiquant l’activation des profils et des fonctions.

SteelSeries_Shift_2

La mémoire embarquée permet d’enregistrer facilement jusqu’à 3 couches de macros accessibles via des touches de raccourcis placées en haut du clavier Shift. Sur cette même ligne, les utilisateurs pourront accéder aux fonctionnalités multimédia de leur PC. Chaque touche du clavier SteelSeries Shift peut être customisée, ou par une macro, ou en y associant une séquence d’actions intégrant un délai. Ainsi les utilisateurs peuvent programmer de nombreuses facultés les aidant dans les divers jeux. De plus grâce à l’anti-ghosting (je ne sais pas ce que c’est, ça c’est du nom!) intégré, on pourra appuyer simultanément sur 7 touches pour déclencher des attaques ravageuses.

L’originalité ayant un prix, le Shift est proposé aux environs de 90€, pour 25-30€ pour les Keysets.

Cathegorie(s): Hardware

PowerShell sous Linux c’est possible

septembre 23rd, 2010

powershell

Avec Windows 2008 Server, Microsoft a intégré un shell particulièrement utile : PowerShell. C’est sans doute une des choses qui manquait le plus aux systèmes d’exploitation Windows pour nombre de tâches d’administrations. Mais saviez-vous qu’il est aussi possible d’utiliser PowerShell sous Linux? C’est ce que propose le projet PASH.

PASH (pour PowerShell + Bash) est le fruit de l’imagination de Igor Moonchnick. Celui-ci désirait que les applications et scripts développés en PowerShell puissent être nativement portés sur d’autres systèmes d’exploitation. Pash utilise le Framework .net 2.0 et tourne sous Linux (ou Mac) grâce à Mono.

Test sous Debian 5.0

debian_logo

Je me suis donc amusé à tester Pash sur un serveur Debian 5.0. Pour ce faire, dans un premier temps, il faut installer Mono :

- en ajoutant au fichier de dépôt (/etc/apt/sources.list ) la ligne :

deb http://www.backports.org/debian lenny-backports main

- puis, en installant le paquet mono-devel avec les commandes :

aptitude update

aptitude -t lenny-backports install mono-devel

Ensuite, après avoir téléchargé et décompressé l’archive Pash, l’interpréteur PowerShell peut-être exécuté avec la commande :

mono Pash.exe

pash_debian

On ne retrouve pas toutes les commandes de Powershell (mais j’ai aussi pris mes habitudes sous PS2.0) ni tous les comportements de l’interpréteur PowerShell sous Windows (par exemple, la flèche haut ne ramène pas la dernière commande tapée), mais bien les bases de ce shell (commandes de base, gestion des variables, etc.).

Le projet, qui est open source, est disponible pour Windows (oui oui!), Linux, Mac et Windows CE. Bon, à part peut-être pour Windows CE (embarqué sur un PDA, par exemple), je dois toutefois reconnaitre que je ne vois des possibilités que très limitées à ce portage mais je souligne la volonté d’interopérabilité (qui est une des valeurs informatiques que je soutiens le plus) qu’il représente!

Cathegorie(s): Software

Vos données sécurisées grâce à Storage Origin

septembre 23rd, 2010

originestorage

Si la solution de sécurisation de vos données ne résidait pas dans votre système mais dans votre unité de stockage? C’est la problématique qu’a saisie Storage Origin avec sa série de disques durs Data Locker. Les Data Lockers sont des disques durs externes qui intègrent une solution d’encryptage autonome.

data_locker

Le disque dur est géré comme un disque externe classique (compatible Mac et Windows). Pour rendre vos données accessibles, il vous faut taper au préalable un mot de passe. Le Data Locker offre un chiffrement de type AES 128 ou 256 bits via code PIN de 18 caractères maximum. Le système de chiffrement est certifié par le NIST (National Institute of Standards and Technology) en conformité avec les normes fédérales de certification FIPS 197 et FIPS 140-2 (ça fait classe mais moi non plus ça ne me parle pas). Sur le papier, il est aussi capable de protéger le disque contre les chevaux de Troie et virus. Le disque intègre aussi une fonctionnalité d’autodestruction qui  supprime définitivement votre accès aux données après 9 échecs de mot de passe.

Caractéristiques Techniques :

Capacité : 320GO, 640GO et 1TB

Disque Dur : 2″5 SATA – 5400 RPM

Mémoire/cache : Buffer 8MB

Interface : USB 2.0

Taux de transfert : Jusqu’à 480Mb/Sec

Dimensions : 127mm x 76mm x 20mm

Poids : 256 grammes

Température : 5 à 55°C

MTBF : >300.000 heures

Compatibilité : Tout système supportant les solutions externes de stockage USB

Firmware : Français, Anglais, Espagnol, Allemand, Néerlandais, Japonais et Italien

Garantie : 2 ans

data_locker2

Les disques Data Locker existent en version 320Go, 500Go, 750Go et 1000Go pour des tarifs allant de 260 à 690€.

Cathegorie(s): Hardware

Générez votre propre QRCode avec KAYWA!

septembre 23rd, 2010

qrcode-title

La surprise n’est plus très grande si vous avez su déchiffrer l’énigme publiée hier. Il est possible de soi-même créer des QRCode lisibles depuis un lecteur de code-barres tel que le proposent les Smartphones modernes.

Un des sites pour éditer son QRCode est http://qrcode.kaywa.com/. La méthode est simple : vous entrez une URL ou encore un texte voire même un numéro de téléphone ou un SMS. Vous choisissez la taille de vignette voulue et vous la générez.

kaywa

C’est tout de même une méthode rigoureusement geek 2.0 d’échanger des messages, non? D’ailleurs, qu’utilisez vous pour lire vos code-barres? Pour ma part, j’utilise Barcode Scanner pour Android qui marche très bien.

qrcode

Cathegorie(s): Divers

Petite énigme…

septembre 22nd, 2010

code_bar

Si tu sais lire le message qui t’est ici adressé, tu ne pourras pas le contester !!

Cathegorie(s): Divers

Festival Pariscience 2010

septembre 22nd, 2010

pariscience_header

Vous faites quoi du 7 au 12 Octobre 2010? Si l’occasion vous en est laissé, je ne peux que vous encourager de profiter du festival Pariscience. Celui-ci, qui en est à sa 6ème édition cette années, propose d’explorer  différentes thématiques scientifiques à travers des œuvres cinématographiques.

 

Imprimer

Seront à l’honneur cette année : la biodiversité (dans le cadre de l’Année Internationale de la Biodiversité), le Japon, la météo …  Le communiqué de presse concerné est disponible ICI.

pariscience_ddg

Des prix allant jusque 10 000€ seront remis aux meilleures réalisations, ce qui, on l’espère, sera aussi le gage de films de qualité. Si les séances sont gratuite, il est conseillé de réserver sa place. Le festival a donc lieu du 7 au 12 Octobre 2010 au Muséum national d’Histoire naturelle (plan d’accès ICI).

Voici la bande annonce de cette année :

 

Pour consulter le programme, réserver, ou même se renseigner sur le festival, vous pouvez vous rendre sur le site www.pariscience.fr . Je n’aurai pas la chance d’assister au festival mais si vous y assistez, je vous invite à nous faire un petit retour ici!

Cathegorie(s): Divers

[TEST] Davmail : Exchange sur (presque) toutes les plateformes

septembre 22nd, 2010

exchange-logo-300x298

Le reproche le plus souvent fait à Microsoft et sa plateforme Exchange est l’enfermement qu’elle provoque. Dans l’optique d’améliorer cette situation, la solution davmail a été développée.davmailLogo

Voici, pour exemple, une série de scénaris envisageables avec davmail :

- accéder à vos mails, contacts et calendriers exchange depuis un client autre que Outlook (Thunderbird par exemple)

- accéder depuis un iPhone a un ou plusieurs calendrier qui vous ont été délégué (impossible par défaut depuis Hotmail)

- accéder à vos mails, contacts et calendriers exchange depuis une plateforme non Microsoft (Mac ou Linux)

davmailArchitecture

Davmail est u projet libre, gratuit et disponible au téléchargement pour Windows, Mac et Linux (*.deb ou tar.gz). Davmail peut-être installé sur votre poste pour vous permettre d’accéder à votre serveur Exchange ou sur un serveur afin de servir de plateforme d’accès à différents terminaux.

Pour faire simple, le principe de davmail est de proposer un accès POP, IMAP, SMTP ou CalDav classique et de rediriger le tout vers votre Exchange.

L’installation de Davmail est très simple :

- un *.exe qui s’installera en 3 clics sous Windows

- un *.deb sous Linux Debian ou Ubuntu.

- un fichier *.app sous Mac

L’application nécessite la présence de JAVA 1.5 (ou plus) pour fonctionner. Lors de son démarrage, davmail vous demande les paramètres de votre serveur :

davmailSettings

 

A partir de là, il ne vous reste plus qu’à paramétrer son client mail/messagerie selon les paramètres de DavMail en indiquant votre poste (127.0.0.1) comme serveur (ou l’IP de votre serveur davmail dans le cas de plusieurs clients pour un serveur davmail).

A noter qu’en cas d’une utilisation comme serveur davmail, il faut autoriser les accès depuis les IP distantes :

davmailexterne

 

Une fois davmail paramétré et opérationnel, il va apparaitre dans votre barre des tâches sous la forme d’une icône, via laquelle on peut accéder aux logs et préférences du logiciel :

davmail_icone

Personnellement, j’utilise davmail sur un serveur Ubuntu pour permettre à mes clients iPhone de se connecter aux différents agendas auxquels ils ont la délégation. Le fonctionnement est simple, parfois un peu long mais cela s’explique par la multiplication des étapes entre le client final et le serveur Exchange. Pour test, je me suis aussi essayé à l’accès à mes ressources Exchange depuis un client Thunderbird (avec l’extension Lightning pour le calendier) sans problèmes. Pour les accès distant, n’oubliez toutefois pas d’ouvrir et redirigeant les bons ports sur son routeur.

davmail_thunderbird

Je ne peux que conseiller cette plateforme qui illustre la puissance de l’open source et pose une grosse pierre sur l’édifice de l’interopérabilité des systèmes informatiques en entreprise. Vous pouvez consulter les informations relatives aux projets et différents guides de mise en place ICI.

Cathegorie(s): Software, Tests