Banner
Banner
Banner

[TEST]Gnome-Shell : solution ultime pour votre netbook?

Par - le octobre 29th, 2010

Gnome-logo-linux

Le remplacement de Gnome-Shell par Unity pour la prochaine version de Ubuntu desktop a alimenté (en troll surtout) la blogsophère. Comme souvent lorsque Canonical prend une décision majeure, cela entraine beaucoup de polémique. Je dois le reconnaitre, moi même je n’ai pas été très enchanté par cette décision. Toutefois, ponctuellement, cette décision a un certain avantage : elle met sous les projecteurs le projet Gnome-shell. Afin de me faire une idée sur celui-ci, j’ai décidé de le tester (sur un Ubuntu 10.10).

Tout d’abord, on va installer Gnome Shell via cette commande :

sudo apt-get install gnome-shell

Puis, fait intéressant, on peut tester Gnome-Shell sans remplacer Metacity. Pour cela, on tape la commande :

gnome-shell –replace

Gnome-shell démarre alors. La première chose que l’on remarque et qui est très intéressante, c’est que Gnome-shell conserve le mode de fonctionnement par bureau auquel on est habitué. Je dois reconnaitre que pour ma part, c’est ce qui me manque le plus sur l’Interface de Ubuntu Netbook Edition. Toutefois, l’absence de barre de menu inférieure et une barre supérieure réduite se solde par un gain substantiel de place qui sera plus qu’intéressant pour un netbook à faible résolution.

gns5

En cliquant sur le coin supérieur gauche, ou simplement en y glissant sa souris, voire encore en appuyant sur la touche Windows de son clavier, on accède au menu. Celui-ci se découpe en 2 partie : un bandeau gauche d’accès aux applications et une zone droite pour les bureaux.

gns3

Penchons nous tout d’abord sur le menu d’applications. Celui-ci, très sobre, propose par défaut les applications les plus souvent ouvertes. Si on désire chercher une application, on tape son nom et le menu, interactif et très rapide, s’adapte en conséquence pour proposer les choix qui correspondent à notre volonté. Par exemple, si on tape “firef”, le menu va nous proposer firefox en premier choix.

gns3_menu

On peut également afficher toutes les icônes des applications installées. Je trouve ce mode d’affichage assez moyen puisque s’il est pratique pour un utilisateur averti, il est tout bonnement ingérable pour un novice qui ne sait pas nécessairement à quoi correspond telle ou tell icône. Une gestion de menu à l’image de celle de Mint, qui préserve les catégorie Gnome (qui sont extrêmement pratique pour un novice et sont à mon goût une des forces de Gnome), aurait été préférable. Si vous me lisez messieurs de Gnome-Shell!

gns2_menu

La zone de bureau permet l’affichage des différents bureaux Gnome soit alignés en tant que bandeau, soit placés les uns à coté des autres, options nettement plus pratique. Et c’est là une des très grande force du Gnome-Shell qui va sublimer l’usage du bureau-multiple. En effet, chaque fenêtre d’application peut-être à souhait glissée d’un bureau à l’autre. Le tout très rapidement.

gns4

Si on est sur son bureau 1 en train de  travailler sur son application A, un simple accès au menu nous permet de permuter vers le bureau qui pourrait héberger l’application B voir de changer l’application de bureau. Cela est assez difficile à décrire mais est extrêmement pratique à l’usage. Si c’est un peu moins fun qu’un bureau 3D de compiz c’est sans doute 10 fois plus efficace et pratique.

Le tout est extrêmement réactif et peu gourmant en ressource. Je me suis même amusé à lancer une vidéo en 1080p et celle-ci est lue en continu sans ralentissement lors de l’accès au menu.

gns9

Le haut de notre fenêtre est surplombé par un tableau de bord via lequel on accède au calendrier, aux notifications de réseau et aux informations personnelles. Je n’ai pas trouvé comment rajouter des éléments à ce tableau de bord et ne sais donc pas si c’est faisable. Ce qui serait regrettable dans le cas contraire.

gns5_calendrier gns6_about

On peut aussi via ce tableau de bord accéder à un panneau de configuration très clair qui n’est pas sans rappeler celui de Mint.

Voici pour vous faire une meilleure idée un screencast de Gnome-Shell :

 

Gnome-shell : solution ultime pour votre netbook?

Pour en revenir au choix de Canonical pour Ubuntu de Unity au lieu de Gnome-Shell, on peut s’interroger. L’interface de Gnome Shell n’est-elle pas tout aussi bien voire mieux que Unity? N’oublions pas que Unity a été développée par Canonical pour Ubuntu et c’est donc logique qu’elle devienne l’interface principale de Ubuntu. Cela d’autant plus que la convergence numérique entraine une fusion de plus en plus flagrante des technologies des ordinateurs, netbooks, smartbooks, smartphones et tablettes tactiles.

ubuntulogo2

Pourtant, au terme de ce test, j’ai décidé d’utiliser Gnome-Shell pour mon netbook (EeePC 1001PX). Gnome-shell présente, en effet, de mon point de vue d’énormes avantages pour les netbooks. Tout d’abord, il est plus qu’adapté au faibles résolutions. Ensuite, sa légèreté en fait un système adéquat pour les petites configurations des netbooks. De plus, son menu est assez large et gérable sans problème avec un touchpad (l’inverse étant le défaut n°1 de Unity à mon gout).

gns2

Tout n’est pourtant pas rose pour Gnome-Shell lequel étant au stade de la beta n’est pas encore totalement stable. Le menu Gnome-shell peut encore être aménagé pour un meilleur accès par catégorie. Mais je n’ai pas encore eu l’occasion de creuser dans le sens des thèmes pour Gnome-Shell. Peut-être en existe-t-ils qui corrigeraient ce défaut.

Tags: , , , , , , , ,

14 commentaires to “[TEST]Gnome-Shell : solution ultime pour votre netbook?”

    mikedafunk :

    « Gnome-shell conserve le mode de fonctionnement par bureau »
    je n’ai pas compris, unity aussi dispose d’un fonctionnement par bureau, il suffit de « dé-maximiliser » les fenêtres pour y a voir accès normalement

    Mais on perd l’intérêt d’unity sachant que l’on peut jongler d’applications facilement (icône du menu à gauche, mode « exposé », alt tab)

    C’est vrai que le menu à gauche est sympa mais :
    *y a pas de catégories de logiciels comme dans UNE
    *ce menu n’est pas permanent (comme sous win), bonjour la productivité surtout qu’il y a un effet graphique bien lourd kikoulol…

    La vrai question est : pourquoi canonical / ubuntu ont développé leur propre interface ?
    réponse : car gnome shell ne répondait pas exactement à leur demande / vision globale de bureau moderne.

    Alors oui gnome shell est pour le moment plus réactif, mais ce n’est que temporaire car unity le sera autant…

    Après il ne faut pas opposer ces deux technos, je suis certain qu’il arrive que les développeurs travaillent ensemble. D’ailleurs je suis certain que l’on pourra remplacer unity par gnomeshell facilement…
    Bref, seule la « communauté » se déchire / buzz pour rien…

    Vive le choix, vive la liberté !

    yeKcim :

    perso ce qui me manque le plus c’est la liste des applications ouvertes. Un dock comme docky ou celui de unity manque cruellement !

    TimCruz :

    @mikedafunk : qu’on soit OK, je ne faisait pas une confrontation unity/gnome-shell.Pour moi, LE gros défaut d’Unity est que je le trouve tout bonnement ingérable avec un touchpad. Du reste, on est d’accord, un menu avec catégorie manque cruellement à Gnome shell. Moi je trouve (mais lçà encore j’insiste sur la dimension personnelle) GnomeShell ultra pratique, effets kikoolol mis de coté.

    @yeKcim : pour ma part, j’ai du mal avec les dock, je ne trouve pas ca pratique, mais là encore, c’est une question de point de vue.

    mikedafunk :

    @yekcim : bien vu le coup des applications ouvertes

    @tim : Moi je n’ai pas eu de problème particulier avec unity avec le touchpad d’un eee-pc 1000h (je n’ai pas de souris)

    Je trouve le concept d’intégration des applications dans unity vraiment génal / efficace (mieux réussi que UNR)
    Le dock / barre des tâches vertical est également bien pensé, ça doit être le top en tactile.

    A côté je vois pas l’intérêt d’un gnome-shell même si ça semble être un bon programme. Après comme sur mac, la liste des applications fait vraiment « bordel »

    Sinon une nouvelle version de meego est sortie, je vais voir ce que ça donne…

    TimCruz :

    @mike : Ce qui va peut-être aussi t’éclairer : je déteste les touchpad!

    C’est là que l’on voit la force de la diversité sous Linux, on se retrouve tout deux avec un projet de prédilection qui correspond au mieux à notre usage. Pour reprendre tes mots : « Vive le choix, vive la liberté ! »

    Sinon oui Meego v1.1 est sorti. Vais tester si le temps me le permet.

    Djipey :

    Je laisse rarement des commentaires, mais là je trouvais que cela en valait la peine.

    Vraiment pas mal. Même avec un écran de 23 pouces, je me demande si à terme je ne vais pas opter pour gnome-shell.

    Est ce qu’il y a moyen de le paramétrer un peu? Du genre décider de ce qui apparait dans la bulle/dock qui s’ouvre à gauche? Je n’ai pas spécialement envie de voir mes fichiers récents, l’espace pourrait être occupé à autre chose. J’ai aussi l’impression que l’on ne peut rien rajouter de le tableau de bord en haut, je me trome?

    bochecha :

    Enfin une revue positive de Gnome-Shell, ça fait plaisir. 🙂

    Je l’utilise pour ma part depuis près d’un an (sous Fedora 12 à l’époque) et je tourne depuis sur le Git HEAD que je recompile régulièrement.

    Il y a juste quelques détails que je tenais à préciser.

    > « Si on désire chercher une application, on tape son nom et le menu, interactif et très rapide, s’adapte en conséquence pour proposer les choix qui correspondent à notre volonté. Par exemple, si on tape “firef”, le menu va nous proposer firefox en premier choix. »

    C’est bien mieux que ça, la recherche fonctionne sur :
    – le nom de la commande
    – le nom de l’application (« Name= » dans le fichier .desktop
    – la description de l’application (toujours dans le fichier .desktop)

    Typiquement, chez moi, si je commence à taper « brows » (pour browser), il me propose Firefox, Epiphany, Nautilus,…

    Ca permet aux utilisateurs débutants ne connaissant pas nécessairement le nom de l’application de pouvoir chercher les applications correspondantes à ce qu’ils veulent faire (leurs « activités » 😉

    > « Une gestion de menu à l’image de celle de Mint, qui préserve les catégorie Gnome (qui sont extrêmement pratique pour un novice et sont à mon goût une des forces de Gnome), aurait été préférable. »

    Le retour des catégories est prévu dans le nouveau design (cf ci-dessous).

    > « Je n’ai pas trouvé comment rajouter des éléments à ce tableau de bord et ne sais donc pas si c’est faisable. Ce qui serait regrettable dans le cas contraire. »

    Ce n’est pas possible… pour l’instant. En effet, il y a déjà tellement de boulto que les dévs de Gnome-Shell souhaitent se concentrer dans un premier temps sur fournir un bureau fonctionnel par défaut. Ils rajouteront la configurabilité et l’extensibilité par la suite (ils ont commencé à réfléchir à un mécanisme de gadgets, plus de détails sur le wiki du projet).

    > « On peut aussi via ce tableau de bord accéder à un panneau de configuration très clair qui n’est pas sans rappeler celui de Mint. »

    C’est en fait le Control Center par défaut de Gnome, présent sur toutes les distributions mais quasimment jamais utilisé, les distributions préférant l’utilisation des menus Système->Préférences et Système->Administration.

    Essaie de le lancer sur une Ubuntu « de base », la commande est control-center si je ne m’abuse.

    > « Mais je n’ai pas encore eu l’occasion de creuser dans le sens des thèmes pour Gnome-Shell. Peut-être en existe-t-ils qui corrigeraient ce défaut. »

    Cherche le fichier /usr/share/gnome-shell/themes/gnome-shell.css

    Tout est là 😀

    A terme, il sera surement possible (si ce n’est pas déjà le cas, je n’ai pas vérifié) d’avoir ses propres CSS dans son HOME qui viendraient surcharger celle par défaut.

    Néanmoins, ton test se concentre surle Gnome-Shell actuel. Or, le projet est extrèmement ambitieux, et très peu est implémenté à l’heure actuelle.

    Pour ma part, je ne compile pas vraiment le Git HEAD, mais plutôt un merge de la branche master avec la branche overview-relayout, dans laquelle est en train d’être implémenté le futur design.

    Voila ce que ça donnait il y a quelques jours :
    http://bochecha.fedorapeople.org/gnome-shell

    Pour plus d’infos sur la vision du Gnome-Shell, je ne peux que recommander la lecture des différents Whiteboards et réflexions :
    http://live.gnome.org/GnomeShell/Design
    http://www.gnome.org/~mccann/shell/design/GNOME_Shell-20091114.pdf

    Pour ceux qui ne l’auraient pas encore vu, le mockup vidéo présentée au dernier GUADEC du futur design de Gnome-Shell :

    Finalement, pour ceux qui veulent suivre l’évolution des mockups au fur et à mesure que les designers travaillent dessus, il suffit de suivre les commits dans ce module git:
    http://git.gnome.org/browse/gnome-shell-design

    Klö13 :

    Unity, Gnome-Shell non seulement ne suscitent pas mon enthousiasme mais m’interpellent.
    De plus il me semble que je ne suis pas le seul à être dans ce cas.

    Ne peut on rien faire pour changer cet état de fait ?
    Voici quelques questions pour tenter d’y remédier ou du moins d’enrichir je l’espère le débat.

    Pourquoi ne pas construire un Gnome Desktop modulaire où tout un chacun pourrait rajouter (ou enlever) les éléments qu’il veut.

    Ainsi si je veux – en fait je veux vraiment – rajouter les Gnome-Panel (haut et bas) en sus du Gnome-Shell pourquoi ne le pourrais-je pas ?

    Pourquoi ne pourrais pas avoir des config différentes à la Window-Maker (genre Clips) ainsi que ses menus flottants et punaisables accessibles à partir du Bureau (clic droit) ?

    D’autres part un paneau latérable et amovibles d’appli (mini et non miniatures) ecrites soit pour le Desktop (genre Python) soit pour le Web (HTML5, Prism, etc) serait un plus innovant. N’est-il pas ?

    Et pourquoi ne pas s’inspirer des futures nouveautés proposées par MacOS X Lion ? Du moins sans les adopter, mais au moins y réfléchir et les proposer en options ?

    KDE (et toutes ses options) ainsi que Gnome sont des bureaux figés loin du potentiel qu’offre Linux. Ils sont dessinés par des programmeurs talentueux mais absoluments pas ergonomes. Par delà ils se privent d’options que sont susceptibles d’offrir des Os propriétaires comme MacOs mais aussi comme ceux proposés par des équipes comme TAT
    cf :
    http://android-france.fr/2010/09/10/tat-home-linterface-utilisateur-pour-android-en-approche/
    http://www.gizmodo.fr/2010/09/02/le-futur-des-ecrans-circa-2014.html

    Bien entendu il faut que Gnome soit vraiment modulaire – je l’ignore car je ne suis pas informaticien du tout – même si je tâche d’apprécier leurs travaux (surtout s’ils sont bien pensés et bien réalisés).

    NeXT, OpenStep, MacOS X et même WindowMaker ont essayé d’innover et pour la plupart du temps réussi pourquoi ne pas les utiliser quand c’est possible et même de les mettre aux goûts du jour – je pense à l’arrivée du multi-touch – en s’inspirant ce l’apport de certaines interfaces (TAT bien sûr, mais aussi iOS, Android et Sense) ? Même des petites boîtes comme Jolicloud essaient de repenser les bureaux – en adoptant parfois des mesures extrêmes comme le tout HTML 5. Mais cela demande avant tout une profonde reflexion. Cela a peut-être était le cas pour Gnome-Shell et Unity mais le retour de beaucoup d’usagers est loin dans les 2 cas de susciter l’adhésion du plus grand nombre.
    Et il faut sortir du sempiternet discours qui veut que les gens ont du mal à s’adapter au changement. Car ches Mac les modifications de l’IHM n’a que rarement suscité des tolés. Et si la suppression par Cupertino de quelques fonctionnalités la plupart du temps elles réapparaissent dans l’une des versions suivantes…

    tanguy :

    J’aime beaucoup Gnome Shell.

    Par contre je n’arrive pas à le configurer correctement pour le dual screen (mettre la barre des menus sur l’écran le plus grand, définir le 2nd écran comme 1 des bureaux de gnome-shell etc).

    J’ai hate de voir la version finale de gnome 3 !!!

    TimCruz :

    @bochecha : impressionnant ta maitrise du sujet. Je suis pressé de voir ce nouveau design très réussi!

    J’aurai un reproche toutefois. Comme pour beaucoup de thèmes/icônes, pourquoi un design si naïf/playskool?

    @Klö13 : je te répondrai en 2 temps :
    1. je discutais avec yekcim qui soulignait la difficulté qu’il rencontre à accorder graphistes/développeur. Cela doit d’autant être plus dur avec en plus un lot d’ergonome. Mais il faut reconnaitre que Linux a beaucoup évolué dans ce sens en ce moment et Canonical y est quand même pour beaucoup…
    2.une simplification à outrance de l’interface se solde aussi pour un appauvrissement de l’expérience utilisateur. Si Mac a su créer un produit très beau et simple, les utilisateurs de Mac se sentent de plus en plus enfermé dans cette interface.

    Klö13 :

    @TimCruz

    Ai je parlé de simplification à outrance amenant à un appauvrissement tant aux niveaux des services que de la configuration?! Que nenni.
    >
    > il faut que Gnome soit vraiment modulaire
    >
    Je sous-entend que chacun peut obtenir le desktop qu’il veut. Par exemple le Gnome-Shell avec Gnome-Panel ou sans, des Menus Flottants et Punaisables (à la WMaker) ou pas, etc.
    Ce dont je parle est loin du nom d’oiseau que Linus Torvald a qualifié un jour Gnome et des reproches sous-entendus qu’il voulait faire à cette occasion. Le même Gnome qu’il utilise depuis la sortie de KDE 4 !

    Il est clair que dans le domaine des IHM que le Bazar est loin d’avoir prouvé qu’il soit au niveau de la Cathédrale…

    Sinon il est vrai que Canonical sous l’influence de Shuttleworth est l’une des seuls à avoir fait de l’amélioration de l’ergonomie l’un de ses chevaux de bataille. Mais apparemment il est très peu suivi
    Par exemple chaque logiciel Gnome (et c’est quasi pareil pour KDE) les Menus ont leur propre organisation, leur propre logique quand aux gestionnaires de fichiers inclus dans les appli ils sont tous différents. Certains en sont même laids à faire peur…
    Pourquoi n’existe t’il pas un seul type de gestionnaire de fichier écrit une fois pour toute que chaque équipe de programmeur pourrait inclure dans son appli ?!

    Petite question : avec Unity qu’en est il de Clutter/Mutter ?

    TimCruz :

    @Klö13 : « il faut que Gnome soit vraiment modulaire » je suis d’accord, ca rendrait Gnome meilleur encore. Mais je trouve déjà Gnome très abouti actuellement…

    « Pourquoi n’existe t’il pas un seul type de gestionnaire de fichier écrit une fois pour toute que chaque équipe de programmeur pourrait inclure dans son appli ?! » => ce serait peut-être plus pratique mais la philosophie même de l’open source veut que toutes sortes de projets puissent être créé

    Klö13 :

    > la philosophie même de l’open source veut que toutes sortes de projets puissent être créé
    >
    Je ne pense pas que penser à vouloir unifier l’IHM des applis d’un même environnement (par exemple surtout si elles sont font parties du projet officiel Gnome) soit une remise en cause de la philosophie des LL.

    Après il ne faut pas se plaindre si Linux n’a aucun avenir sur le Desktop en lieu et place ou à côté des systèmes propriétaires.
    Quand des fonctionnalités aussi basiques que le Déposer-Glisser, le Copier-Coller fonctionnent de manière aussi hératique on ne peut qu’être consterné.

    C’est pourquoi AMHA Gnome est loin d’être abouti. Que chacun puisse développer une appli comme il l’entende est une chose mais refuser pour cette même raison qu’elle puisse s’intégrer au mieux dans son environnement privilégié est un boulet pour tous. Ce n’est pas pour rien que depuis ses débuts Apple a introduit une charte qui a fait son succès. Cela ne bride en rien la créativité des développeurs. Et si quelques éléments apparaissent au fil du temps dépassés il suffit de le mettre à jour pour que toutes les applis puissent en profiter parfois de manière transparente d’autres après un minimum d’investissement pour effectuer la MAJ.

    Et si certains se sentent malgré tout brimé il suffit d’établir une charte pour obtenir un nouveau label genre Gnome 100% ou Gnome +.

    Apple n’est pas un exemple d’ouverture et de liberté – surtout si on se réfère au controle et aux dictats qu’ils imposent aux développeurs des Apps pour iPhone et iPad – c’est pourquoi il est difficile pour les Libristes, avec juste raison, de citer cette firme comme un modèle à suivre. Par contre et ce malgré des choix qui peuvent être légitimement contestés il faut lui reconnaitre qu’ils on conçu un système cohérent au niveau de l’IHM dont le libre pourrait en partie s’inspirer pour le plus grand bien du plus grand nombre.

    Ce n’est pas pour rien que Gnome fait le ménage dans ses bibliothèques. Il faut parfois faire du ménage pour rendre un système plus efficace et plus cohérent. Là encore pour le plus grand bien de l’environnement et du système. Maintenant on a le droit d’aimer le bordel et le manque de rigueur…

Laissez un commentaire

Catégorie(s): Software, Tests