Banner
Banner
Banner

Linux Mint 10 Julia : l’ultime distribution pour madame!

Par - le décembre 6th, 2010

Attention Mesdames et Messieurs, j’ai réussi à abattre 2 grands challenge aujourd’hui! Tout d’abord, j’ai  réussi à obtenir de ma geekette satisfaction au sujet d’une distribution GNU/Linux. Ensuite, j’ai obtenu d’elle en parle pour Geek de France.

Il faut savoir que si, en bon geek qui se respecte, je harcèle mon entourage proche avec mes geekeries, celui-ci ne partage pas toujours mon engouement. Ma geekette, par exemple, subit avec amour ma passion alors quelle trouverait plus facilement satisfaction dans la lecture de Michaux ; c’est pour dire. Alors l’entendre me dire qu’elle aimerait que je vire son Windows 7 au profit d’un Linux Mint 10 (Julia), vous n’imaginez pas le plaisir que ca m’a fait!

Je lui ai donc demandé pourquoi elle aime tant Mint. Parole à la geekette :

On parle beaucoup sur geekdefrance des distributions libres, des alternatives à Windows, avec des tests et des conseils pour choisir LA distribution parfaite. Mais franchement la majeure partie des considérations me passent au-dessus de la tête ou restent nébuleuses.Qu’est-ce qui m’intéresse? Une distribution pratique, rapide, et jolie! Alors voilà, ceci est (enfin) un article fait pour toutes les geekettes et les Mme Michu du web!

Ici peu de considérations techniques, que du pratique!

Le problème de Windows, pour moi? Aucun dans son utilisation (exception faite de Vista), mais le prix de la licence, et des licences des logiciels qui m’intéressent. Les défenseurs du libre disent que les systèmes d’exploitation libres ne sont pas moins intuitifs mais, nécessitent un apprentissage, tout comme les différentes moutures de Windows.  L’habitude rend leur utilisation instinctive. Sur le principe, c’est logique. Dans les faits: j’ai été en contact avec les PC assez tard (à l’entrée au lycée) , sans apprentissage en milieu scolaire. Pourtant, je n’ai pas eu de soucis de compréhension ou d’utilisation avec Windows 98, puis ensuite avec XP (que je regrette encore parfois, même en utilisant Seven qui a de vrais avantages). Par contre, Tim n’a pas ménagé ses efforts pour m’apprendre à utiliser différentes distributions linux (ubuntu entre autres), j’y ai passé du temps, et résultat: toujours pas le feeling! Je passais deux fois plus de temps pour faire les mêmes tâches bateaux! Je finissais toujours par redémarrer avec un Windows pour arriver à mes fins.

Aujourd’hui j’ai trouvé le système avec lequel je n’ai pas besoin de partition Windows: Linux Mint. Je ne vais pas en refaire le test, Tim l’a déjà fait mieux que moi. Mais voilà ce qui compte essentiellement pour moi et que Mint apporte: il est VRAIMENT intuitif.

Son menu est clair: il se déploie au premier clic, met en évidence toutes les catégories, ce qui rend la recherche des programmes plus simple, il laisse le bureau libre (étant accessible par une icône en bas à gauche du bureau), et la fonction recherche est rapide et simple d’utilisation.

Ce menu intègre un raccourci vers les favoris, ce qui me permet de retrouver les logiciels qui me servent couramment en 2 secondes.

Parmi ces logiciels pratiques, d’utilsation quotidienne: mozilla firefox pour la navigation internet, filezilla pour la mise en ligne de données sur un site, VLC pour la lecture des vidéos (pas mal de formats pris en charge, bonne qualité, et utilisation archi-simple grâce au menu disponible d’un clic droit pour gérer, souvent pour moi, les sous-titrages),  le logiciel Nautilus Image Converter qui permet de redimensionner les photos et images (pour les échanger plus facilement par mail avec la famille et les amis)* et tous les basiques tels que la calculatrice et la visionneuse de photos.

Je reviens sur ce qui est un vrai plus pour moi du Mint 10 Julia que j’utilise aujourd’hui: l’excellente fonction de recherche intégrée au menu. Elle permet de rechercher des documents sur le PC ou des logiciels installés sur le poste. Mais elle offre aussi la possibilité de rechercher des logiciels et applications sur Google, et dans le cas d’applications nouvelles, propose directement de les installer sans jongler avec le gestionnaire de paquets Synaptic! La simplicité dont on pouvait rêver!

[nggallery id=43]

Mais tout ce que veux Mme Michu, c’est aller sur marmiton.org avant de passer au fourneaux, relever ses mails pour avoir des nouvelles de sa petite dernière, et éventuellement accéder à un pack traitement de texte/tableur pour la paperasse. Ca tombe bien, ça fait aussi partie des priorités des geekettes (piller les ventes privées aussi, et bien sûr jouer, entre autres). Mais ni moi, ni Mme Michu n’avons beaucoup de temps à accorder au PC (pour peu qu’il y ait le téléphone qui sonne, un bébé qui réclame de l’attention, et une Agathe à coatcher dans son travail quotidien). Heureusement, Mint est là: démarrage rapide, connexion au wifi rapide, démarrage des logiciels et chargement des pages web rapides, bonne gestion de la mise en veille pour reprendre nos activités là où on les avait laissées avant le coup de fil de mamie… Et,  en plus, sur notre Eee PC 1001PX il permet de conserver une meilleure autonomie de batterie que notre ancien Ubuntu Netbook Edition ou Windows Seven.

La cerise sur le gâteau, oh combien inutile: Mint est particulièrement joli! Sobre, pas aussi vert que Tim le craignait, l’interface est visuellement agréable avec les touches de vert qui apparaissent quand on sélectionne, tape son adresse mail dans un cadre, etc. Et les bruits du système sont plutôt cristallins, pas désagréables du tout.

[nggallery id=44]

Si vous hésitez encore, essayez-la. Moi, je l’ai adoptée et Tim aussi, même si ce n’est pas pour les mêmes raisons. Enfin une distribution qui rassemble les geeks et leurs geekettes?

_

*Nautilus Image Converter n’est pas installé par défaut sous Mint, il suffit de l’installer (nom du paquet : nautilus-image-converter).

Tags: , , , , , , ,

19 commentaires to “Linux Mint 10 Julia : l’ultime distribution pour madame!”

    Guillaume :

    Cet article est excellent!
    Il est utile d’avoir des avis du point de vue de personne qui ont moins de connaissances en informatique que soi. On aimerait en avoir plus souvent.
    Je suis quasiment convaincu de mettre Linux Mint sur mon ultraportable qui est justement un Asus 1001PX. Mon utilisation se limitant à la bureautique (pour prendre les cours à la fac) et dans une très moindre mesure de naviguer sur Internet, je commence à trouver PCLinuxOS un peu lourd.
    Par contre, sur mon ordinateur de bureau, je préfère garder quelque chose de lourd mais fonctionnel.
    Merci pour cet article!

    mikedafunk :

    Pour celles et ceux qui se poseraient la question, linux mint 10 se baseraient en amont sur les composants suivants: Ubuntu 10.10, Linux 2.6.35, Gnome 2.32, Xorg 7.5.
    Si l’on en croit : http://www.linuxmint-fr.org/23-news/171-linux-mint-10-qjuliaq-quoi-de-neuf/items.html

    illovae :

    Mouai, tu vas pouvoir engueuler ton homme parce que tout ce que tu décris est facilement accessible sur n’importe quelle distribution GNU/Linux — après pour l’histoire du thème avec des touches de vert ici ou là, c’est une question de goût. Mais pour ce qui est de l’utilisation, de la rapidité et de la facilité, encore une fois, ce n’est pas réductible à Linux Mint.

    En tout cas, tant mieux si tu as trouvée chaussure à ton pied.

    plume :

    @illovae:

    Toutes les distributions ont peut être un fond commun ou proche, mais aussi beaucoup de différences notables surtout dans leur mode d’utilisation (heureusement pour tous les développeurs qui s’échinent à mettre à disposition x versions d’OS libres différentes, leur travail n’est pas vain).
    Sur beaucoup de blogs ou forums je vois débattus les travers et les points forts de telle ou telle distrib, sans y voir un intérêt concret ou une aide pour choisir ce que je vais installer (puisqu’il faut dire non aux cracks seven!).
    Il s’agit d’un choix lié purement à l’ergonomie de l’OS, ce qui n’est peut être pas une motivation que tu reconnais, mais à l’essai, en découverte seule (Tim n’a pas eu à user de pédagogie ou à m’expliquer), je trouve Mint vraiment différente et intéressante pour un utilisateur lambda.

    Guillaume :

    Après un test de cette distribution dans une machine virtuelle, j’ai effectivement trouvé que cette distribution pouvait être facilement accessible à des débutants. Cependant, certaines choses m’ont déçu (plus de détails ici: http://www.parrain-linux.com/view_thread.php?thread_id=174 ).
    Au final, chacun ses goûts. La diversité des distributions fait qu’il y en a forcément une qui nous plaît. Mint et moi, ça fait deux. Je préfère largement PCLinuxOS.

    phil :

    Bonsoir

    Je ne suis pas si enthousiaste que vous. Depuis 2 ans, je teste en dual boot Seven et des distrib’ GNU/Linux (opensuse gnome et kde), mandriva, fedora, ubuntu, kubuntu et recemment linuxmint).

    Comme je suis journaliste et auteur de livres, je fais essentiellement de la bureautique et du surf.

    Comme je suis amené à parler de GNU/Linux j’ai voulu avoir un avis un peu pertinent sur ce sujet.

    Bilan (en résumé) :
    Oui, seven exige un PC un peu puissant, d’être bien protégé contre les codes malveillants… Oui son bureau n’est pas original par rapport à ceux des distrib’ GNU/Linux.
    Mais, seven marche très bien : pas de plantages et une configuration soft et hardware sans soucis majeurs.

    Concernant Linux, quelle que soit la distrib’ j’ai toujours eu des soucis plus ou moins importants :

    – Opensuse : très complet (voire trop pour ma pomme !), un peu lourd, qq galères pour installer des softs qui ne sont pas dans les dépôts (où je n’ai pas assuré, ce qui fort probable) comme chromium. Par contre, j’ai apprécié la communauté opensuse et son forum français et la docu), l’intégration de kde

    – Fedora : c’est un peu la même chose qu’avec opensuse : un peu lourd et trop complet pour moi. J’ai eu des soucis pour monter des disques NTFS et bien gérer le tableau de bord et le firewall (trop bavard)

    – Kubuntu : l’intégration de kde n’est pas aussi bonne qu’avec opensuse. Par contre, la communauté est efficace et réactive et la doc correcte.

    – Linuxmint : une bonne surprise avec un excellent travail au niveau de l’intégration, de la présentation et de l’ergonomie. Par contre, pas d’audio au départ….

    De façon générale, pour un usage intensif de la bureautique et de la messagerie (avec agenda), je trouve Office 2010 (avec Outlook) plus abouti et efficace qu’openoffice et Evolution.

    Ca ne veut pas dire que je renonce à tester et à utiliser linux mais pour un usage professionnel (mon cas n’est pas représentatif, c’est juste un exemple d’une comparaison de 2 ans) mais pour l’instant seven me semble moins problématique et plus efficace.

    J’attends vos réactions !

    TimCruz :

    @phil : ton avis est assez représentatif d’une grande partie du public qui veut un ordinateur fonctionne et efficace. Effectivement, le couple Windows 7/Office 2010 est excellent, c’est indéniable.

    J’utilise Seven/Office 2007 quotidiennement au travail et je dois reconnaitre que l’ensemble est très efficace. C’est pourtant essentiellement en termes d’ergonomie que le tout se joue. En effet, la majorité des fonctionnalités (voir même plus) présentes sous Windows le sont aussi sous GNU/Linux. A cet égard, Mint a fait un prodigieux travail.

    Concernant votre problème d’audio, on ne fait que décaller le problème. Après tout, sous Windows aussi il faut installer certains drivers.

    phil :

    Bonsoir

    en terme d’ergonomie, je trouve le couple office/outlook pas mal : on bénéficie d’un traitement de texte dans outlook par exemple. La synchro avec google calendar est beaucoup plus rapide et intégrée avec Evolution. Quand je clique sur un 1 Rdv pour le supprimer sous Outlook, l’agenda de google réagit aussitot il suffit que je sélectionne le Rdv et que je clique sur la touche Supprim). J’ai fait plusieurs fois la même expérience avec Evolution/Google calendar et ca n’a jamais été aussi réactif… Autre constat, quand on installe pour la premiere fois Evolution et Google calender, la mise à jour de ce calendrier prend plusieurs minutes. Pas avec Outlook.

    Avec Word 2010, je peux surligner un mot en faisant clic droit et couleur (même chose pour changer une police ou mettre en gras). Je n’ai pas trouvé la même facilité avec Openoffice.

    Mais je pourrais aussi dire que seven me pompe ma mémoire RAM, que les mises à jour de tous les softs sont plus chiants…

    Mais comme j’utilise surtout mon PC pour travail, je me focalise plus sur le couple Office/outlook.

    TimCruz :

    @phil : on est d’accord, Office est incontournable et l’open source a beaucoup à apprendre de Microsoft sur ce sujet.

    Après, au delà du choix technique, il y a aussi un choix idéologique quand on se décide à passer sous Linux. Je reconnais que je peste à chaque fois que je dois utiliser open office mais à terme j’arrive aussi à un bon résultat (par exemple, voici un document que j’ai fait sous oOo : http://geekdefrance.fr/2010/12/16/et-ca-tu-le-fais-sous-linux-lire-ses-mails/).

    Pour Calendar/Outlook – Calendar/Evolution, je n’ai jamais testé. Je le ferai pour voir!

    Ne renonce pas pour autant à Linux, ce serait dommage!

    phil :

    C’est en effet un choix idéologique. Encore faut-il avoir le temps et la volonté ; au bout de 2 ans, j’avoue etre un peu fatigué d’avoir mis le nez dans le cambouis. Je me rappelle avoir passé un week end avec des sympathiques membres du forum Mandriva pour bien installer virtualbox ;-(
    Quand on installe virtualbox sous seven ca prend qq minutes…

    Je vais par contre tester thunderbird et lightning pour voir si la synchro avec google agendfa est plus réactive.

    Evolution est une appli très intéressante mais la lenteur de la synchro avec google calendar m’énerve. Ca ne veut pas dire que l’aspect « usine à gaz » des applis d’Office me satisfasse mais ca a le mérite d’etre complet même si je n’utilise pas toutes les capacités.

    PS : le lien ne marche pas (Désolé, la page recherchée n’existe pas).

    TimCruz :

    @phil : Oups pour le lien, fat retirer la paranthèse : http://geekdefrance.fr/2010/12/16/et-ca-tu-le-fais-sous-linux-lire-ses-mails/

    Concernant Mint et ton problème audio, as tu essayer la dernière version (Julia – v10 – sur base Ubuntu 10.10) en live USB?

    Le problème que tu décris avec Mandriva est assez symptomatique du fait qu’il y a encore quelques années, Linux n’était pas encore mûr pour le grand public. Mais les choses ont vraiment beaucoup changé. Mandriva puis Ubuntu ont vraiment fait un énooooorme travail de débroussaillage pour Mr Toutlemonde et sa femme Mme Michu.

    phil :

    Concernant l’audio et linuxmint, j’ai en effet installé la dernière version de cette distrib (j’ai aussi testé la version Debian et j’avais du son).

    Je vais revoir ca.

    Bonne journée

    phil :

    Quant au fait que linux a fait des progrès (par rapport à ma galère avec virtualbox), je n’en doute pas.

    Mais, par exemple, hier j’ai voulu installer Zimbra desktop et RSSOwl sous suse kde pour les tester; une vraie galère pour moi.

    Trop fatigué, je n’ai pas voulu remettre les mains dans le cambouis ;-)

    TimCruz :

    @phil : tu es joueur aussi, Suse c’est top mais de mon point de vue, surement pas grand public.

    Pour Zymbra, la faute n’est pas imputable a Linux mais à l’éditeur Zymbra qui ne fourni pas de paquets simples d’installation ni même un readme clair pour installer.

    Pour RSSOwl, sur une distribution *.deb, ce que je conseil au débutant (Kubuntu par ex. si tu aimes KDE), ca s’installe en 3 clics.

    phil :

    eneffet .deb parait plus accessible.

    Oui, je suis joueur mais sur Xbox (merde encore Microsoft…)

    Je suis d’accord avec vous concernant zimbra.

Laissez un commentaire

Catégorie(s): Software