Banner
Banner
Banner

Valse des noms dans les jeux libres et portraits de Géants

Par - le décembre 27th, 2010

Cette fin d’année a été riche en rebondissements, dans le monde des jeux vidéo libres, puisqu’il y a eu pas mal de changement de nom et pas uniquement dans des jeux récents…

Un changement de nom n’est pas une décision anodine dans la vie d’un projet que ce soit pour un jeu libre ou un logiciel libre. Dès le départ c’est ce nom qui va attiré ou non, les joueurs ou les utilisateurs et c’est par ce biais qu’il va se faire reconnaitre, donc un changement de nom s’inscrit généralement dans un changement de cap important ou est consécutif d’un évènement décisif.

OpenSonic / OpenSurge

Open Sonic, est un clone libre de Sonic créé en février 2009. Le 20 septembre dernier, c’était avec tristesse que lors de sa sortie en version 0.1.4, le développeur principal annonçait la fin de son développement. Mais dans cette même nouvelle, on apprenait avec joie et allégresse que le développement d’Open Surge en version 0.2.0 démarrait en lieu et place.

Ce changement de nom de ce clone libre du célèbre hérisson de chez SEGA était motivé par l’utilisation dans la version future de contenu (graphismes, personnages, sons, musique, niveau) complètement original et sous licence libre. Ce contenu viendrait en remplacement du contenu sous copyright, utilisé sans autorisation, dans le jeu. Cette situation exposait le projet à des problèmes de légalité, empêchant son inclusion dans les dépôts officiels des distributions linux ou pire, de subir une plainte de la société éditrice.

Le nom a donc changé pour marquer la rupture entre un jeu partiellement libre et à la limite de la légalité à un jeu complètement libre.

Wormux / WarMUX

Wormux, contraction de Worms et Linux, créé en décembre 2002, est à l’origine un clone du jeu Worms, célèbre jeu vidéo d’artillerie sortie en 1995 et développé par Team17. Worms étant toujours commercialisé,  l’équipe de développement de Wormux a reçu l’autorisation de Team17 en 2004 de poursuivre le projet, mais sous certaines conditions :

  • pas de version de Wormux sur les plateformes où Worms est présent, c’est-à-dire Windows et Mac.
  • pas d’utilisation du code du jeu original.

Au gré de l’évolution de l’équipe, le projet est devenu peu à peu un jeu d’artillerie à la manière de Worms mais s’éloignant du projet initial de produire un clone, en créant son propre univers :

  • les vers ont été remplacé par des mascottes du logiciel libre
  • la jouabilité a été modifié pour proposer une autre expérience de jeu.

Comme Wormux a divergé pour avoir au final, un univers et un gamplay qui lui sont propres, le seul lien qui lui restait avec son ancien modèle était son nom, nom qui ne correspondait plus à la réalité du projet. C’est donc pour toutes ces raisons que Wormux a annoncé le changement de nom en WARmux (« WAR of Mascots like you can find in linUX or all other free system » ou « WAR of Mascots like tUX » ), le 24 novembre dernier.

Le changement de nom reflète la réorientation opérée depuis plusieurs années du projet qui avait dévié du but initial.

OSARE / FLARE

OSARE (Open Source Action RPG Engine) est un jeu de rôle dans le style de diablo (porte-monstre-trésor), créé le premier janvier 2010, il n’a pas encore passé la barrière symbolique du 1.0 et est donc encore en plein développement. Dans un précédent billet, j’ai parlé du Fantasy Portrait Marathon, un appel au don pour payer les frais de scolarité dans une école d’art à Justin Nichol, un artiste et contributeur à plusieurs projet de jeux libres, notamment PARPG et OSARE, en échange de la création d’une trentaine de portraits pour justement le jeu OSARE.

Quelques jours après le début de l’opération des noms intéressants sont apparus dans la liste des donateurs : Joi Ito et Mike Linksvayer — respectivement Président et Vice President actuels de Creative Commons. De là à germer une idée folle dans la tête du créateur du jeu, quoi de plus normal que d’avoir des personnalités du Libre dans son jeu ? Donc il a envoyé un email à tous ses gens connus, Richard Stallman, Cory Doctorrow, Lawrence Lessig…

Le 14 décembre dernier, il reçoit un email de Lawrence Lessig, le créateur des Creative Commons, « C’est fait. », c’est donc déjà trois personnalités du Libre qui vont apparaitre dans son jeu. Puis le lendemain, il reçoit une réponse de Richard Stallman, ce qui connaissent déjà le père du Logiciel Libre, créateur du projet GNU et de la licence GPL peuvent anticipé la réponse : non, il ne peut pas faire de donation à un projet qui utilise les termes « Open Source » pour se définir, mais il pourrait le faire pour un projet qui se définit comme logiciel libre (Free Software). Ni une, ni deux, le créateur d’OSARE renomme le projet en FLARE (Free/Libre Action RPG Engine).

Le changement de nom du projet était motivé par les arguments de Richard Stallman et en plus permettait de gagner un acronyme qui a du sens, Flare signifiant Torchère, et un joli logo pour l’occasion.

Tags: , , , , ,

4 commentaires to “Valse des noms dans les jeux libres et portraits de Géants”

    jason :

    osare promet d’être un futur jeux libre a grande renommé ^^
    mais pour l’instant il arrive pas a la cheville de plusieurs autre jeux libre du genre =/ ayant par exemple des graphisme beaucoup plus attractif ! ^^

    Boyquotes :

    >pas de version de Wormux sur les plateformes où Worms est présent, >c’est-à-dire Windows et Mac.
    Warmux/Wormux existe bien pour MAC et Window$…

Laissez un commentaire

Catégorie(s): Software