Banner
Banner
Banner

Langue de Troll #1 – Ubuntu, c’était mieux avant!

Par - le avril 22nd, 2011

Cet article, premier de la série Langue de Troll, sera un défouloir pour son auteur. Mauvaise foi, avis personnel purement subjectif, prise de position aveugle et 3615 my life ne pourront pas lui être reproché : c’est un TROLL!

Ubuntu, c’était mieux avant avant!

Dans quelques jours maintenant, 6 s’il faut être précis, Canonical proposera au téléchargement sa procaine version du sytème d’exploitation GNU/Linux Ubuntu 11.04, The Natty Narwhal. Youpiii, champomy, c’est la fête! En fait, à défaut de fête, c’est sans doute la version qui éveille le plus de défection chez moi depuis mes premiers pas sous Ubuntu. Franchement Ubuntu, c’est ce que c’était!

http://www.ubunlook.com.ar/2011/03/5-wallpapers-de-natty-narwhal.html

 

Petit flash back comme les aiment tant les films américains

Les premiers vrais pas sous GNU/Linux, je les ai fait lorsque j’étais étudiant par alternance. Mon tuteur, Michel, avait décidé de s’essayer au manchot et assez séduit par l’idée, je m’y étais aussi mis. Dans un monde totalement inconnu, j’ai d’abord testé différentes distribution sur mon PC portable du boulot (un vieux HP P3-800Mhz, 256Mo, pas franchement une bête de guerre). J’ai d’abord été débouté par Mandriva, trop instable à mon goût, puis rebuté par l’ostérité de Debian et je ne vous parle même pas de la galère pour faire fonctionner une Knoppix sur mon vieux coucou. Puis Michel m’a conseillé de tester la nouvelle Ubuntu, distribution toute jeune qui se voulait simple, accessible et performante. Ce que j’ai fait et je dois reconnaitre que si j’ai été loin d’accrocher avec Gnome, j’ai grandement apprécié de voir mon portable fonctionner Out-Of-The-Box sous Ubuntu. Toutefois, temps et motivation manquant, je n’ai pas poussé beaucoup plus loin l’expérience.

C’est 6mois/1an plus tard que j’ai décidé de renouveller l’expérience, plus par plaisir qu’autre chose.  Franchement attiré par le coté playskool de la chose (on a tous été jeune), j’ai craqué pour une Kubuntu qui m’a accompagné quelques mois. Puis, j’ai tout foiré (ahh quand on touche sans savoir, Linux aussi ca plante)… L’expérience fut positive mais a clairement illustré mon incompétence sur le sujet.

Vint alors le temps béni de mon EeePC 701, obtenu en avant première grâce à de très bonnes relations avec mon fournisseur (je travaillais dans une scté de vente et service info). Celui-ci tournait à l’époque sous Xandros. Il faut reconnaitre que le netbook en a vu de toutes les couleurs et a connu (rarement plus de 15jours) bien des installations : Windows XP, Ubuntu, Debian, gOS. A l’époque, des passionnés proposaient un dérivé de Ubuntu,dont j’ai oublié le nom, optimisé pour les faibles performances de l’engin, et qui donnera l’idée à Ubuntu de créer Ubuntu NetBook Remix qui deviendra ensuite Ubuntu Netbook Edition. C’était l’éclate!

Et c’est il y a 2ans et demi que j’ai remplacé le Windows XP de mon PC principal par un Linux. Une Ubuntu, qui serait totalement opérationnelle tout de suite, seule condition pour que Mme la geekette l’accepte sans trop de difficultés. Bien sûr, outre les bons cotés, j’ai aussi gouté aux mauvais : je n’ai peut-être eu qu’une seule mise à jour majeure qui a fonctionné sans encombre et reformatage (oui, je suis un bœuf).

Alors tout roule avec Ubuntu?

Effectivement, dans l’ensemble je pourrais dire que, jusque là, tout roulait avec Ubuntu. La distribution reste très bonne, complète et sympa d’utilisation. Puis est sortie la version 10.10, que je me suis empressé d’installer sur mon netbook (un EeePC1001PX) et de vite supprimer tant je n’ai jamais vu ma petite machine autant galérer qu’avec Unity. Comment une interface normalement prévue pour Netbook peut-elle être aussi gourmande en ressource?!

Puis, suite à un test de Mint pour GDF et suite aux insistances de Mme la geekette, qui en est tombée amoureuse, presque tous les PC de la maison ont vu leur Ubuntu être remplacé par un Linux Mint. Résultat des courses : un système rapide et bénéficiant des avantages de Ubuntu mais aussi d’un travail d’interfaçage et d’intégration hors norme.

Reste mon HTPC qui est toujours sous Ubuntu 10.10 Desktop Edition. Mais voila qu’Ubuntu décide de remplacer Gnome Shell par Unity et de supprimer par la même occasion UNE… C’est sans doute ici pour moi la goute d’eau qui fait déborder le vase.

Les points de discordes

Une distribution Linux doit, pour me plaire, répondre à quelques critère. Voici au final ce que je constate:

  • Out of the Box : 9/10 – Ubuntu est toujours dans les premieres distributions à intégrer les drivers nécessaires au fonctionnement d’un maximum de machines.
  • Simple de fonctionnement : 5/10 –  L’interface Unity me semble tout sauf intuitive et logique; je déteste.
  • Légère : 4/10 – Unity, encore et toujours, est bien trop gourmande pour moi. Si j’ai envie de voir mon PC souffrir de la lourdeur de son OS, je serai resté sous Windows.
  • Rapide de démarrage : 7/10 – Merci l’Ext4! Mais Ubuntu ne fait pas réellement mieux que ses concurrents…
  • Universelle : 3/10 – Quand je dis universelle, je pense à un support sur un maximum de machines x86 de moins de 5 ans (je ne suis pas trop difficile encore). Là encore, je suis déçu. Avec les 4.5Go de disque dur nécessaires, Ubuntu 11.04 ne pourra même pas être installé sur un EeePC 701 (qui n’a que 4Go de mémoire flash). Si la distribution ne doit être installée sur sur des postes récents, exit pour moi!

Pour revenir sur le travail d’interface de Unity, il y a quelques années Mark Shuttleworth annonçait en substance qu’il désirait que Ubuntu devienne aussi belle d’un Mac OS. J’ai du mal comprendre parce qu’avec son doc latérale, sa barre de menu commune et ses icones de fenêtre à gauche, j’ai l’impression que Canonical voulait dire faire d’Ubuntu une réplique de la Pomme. Franchement, si pour qu’Ubuntu devienne plus populaire, il lui faut devenir l’Apple du pauvre, alors il est révolu le temps ou on pensait que GNU/Linux serait devenir populaire en révolutionnant…

http://doc.ubuntu-fr.org/unity

Pour ma part, même si je ne parts pas très loin de Ubuntu par ce choix, je remplace Ubuntu par Mint et ne saurai que conseiller les gens de tester cette super distrib’. Pour les plus puriste existe aussi LMDE, qui est une Mint forké sur la base d’une Debian et non plus d’une Ubuntu.

Et pour mon poste à moi tout seul (pour lequel ma geekette ne poussera pas des cris d’horreur), ce sera bientôt ArchLinux ou Debian (la première me fait de l’oeil et la seconde me parle plus) et OpenBox qui m’attire de plus en plus! Enfin, après, c’est juste mon avis…

Pour vous faire votre propre avis sur Ubuntu 11.04, vous pouvez consulter ces différents liens :

Tags: , , , , , , ,

72 commentaires to “Langue de Troll #1 – Ubuntu, c’était mieux avant!”

    s3rb3r :

    pour ma part j’ai laissé tombé ubuntu depuis la version 10.04, j’adorais son efficacité, et son potentiel customisable jusqu’à la version 09.10, ensuite c t plus tout à fait pareil !

    WRC_Juju :

    Personnellement je n’ai pas testé Unity mais je vais donner mon avis sur Ubuntu.
    Je l’ai découvert avec la 8.04 LTS qui m’a laissé un super souvenir. Simple à installer, efficace, pas gourmande et j’ai vraiment accroché à Gnome.
    Ensuite ça a été la 9.04, là aussi pleinement satisfait.
    Puis j’ai découvert Openbox que j’ai voulu essayer. Ce que j’ai fait avec la 10.04 LTS et là patatras…… Ubuntu est descendu en flèche dans mon estime. La raison… devenu instable.
    Sincèrement, il suffisait que je laisse l’ordinateur allumé quelques heures et il n’était pas rare (une fois sur trois disons) que ça plante. Du coup j’ai vraiment été déçu de cette version…. mais ai en revanche adoré Openbox! Je ne connais pas Arch, même si beaucoup en disent du bien. Mais je ne peux que te conseiller Openbox si tu aimes la simplicité et la légèreté.
    Depuis je suis passé à Debian Squeeze toujours avec Openbox donc… et là j’ai retrouvé le plaisir d’une distribution GNU/Linux efficace légère et stable. Un bonheur!
    Esperons quand même que Ubuntu redresse la barre. En tant que « vitrine » grand public de GNU/Linux il serait dommage qu’elle devienne vraiment mauvaise.

    FabriceV :

    Réponse générale.

    Unity est un environnement incomplet et buggé qui sera poussé par défaut. Donc il est légitime de se plaindre, le fait qu’il soit en beta actuellement, ne change en rien que l’on puisse critiquer les choix de design et de conception, qui ne seront en rien modifiés lors de la version finale. J’ajoute que n’ai fait aucune remarque sur les bugs que j’ai rencontré (affichage, plantage…). C’est juste une pratique récurrente de Canonical : Ubuntu one, music, netbook… Autant de produits immatures poussés en dépit du bon sens.
    De plus, Unity n’est pas mauvais en soi, mais il s’adapte mal à un environnement de travail (comme de nombreux blogueurs l’ont aussi reproché à Gnome 3).

    Ubuntu Brainstorm. Un exemple, depuis l’origine, une demande de refonte des contrôles d’administration et de préférence a été massivement approuvée. Bien entendu, cela a été ignoré, même la réorganisation des menus ou une meilleure dénomination… Pourquoi??? Mon opinion est que Canonical ne ce soucie de l’intérêt général que si celui-ci passe par le prisme de son intérêt particulier. Alors non, je ne visite plus (ou quasiment plus) le brainstorm. Il est pour moi anormal de ne reprocher se comportement qu’à Canonical. Je n’ai ainsi jamais compris pourquoi Mandriva développait un panneau de configuration propre plutôt que de l’intégrer à celui de KDE. Mais il faut souligner que Mandriva était aussi capable d’offrir le renfort des membres de son équipe à des projets libres (K3b, par exemple). Canonical lui, ne peut que se justifier de sa faible participation. Gnome ne voulait pas les patches… Je n’ai lu nulle part que Canonical s’était alors retourné vers un projet libre, par exemple GIMP qui faisait à appel à participation (c’est juste un exemple – pourtant il recherche des volontaires pour accélérer la simplification de l’interface – très Ubuntu tout cela). Allons plus loin, Canonical n’a même pas été fichu de faire un outils de sauvegarde, il faut le micro-projet Linux Mint pour le faire, etc.

    Donc oui, je critique et Canonical et Unity.

    Réponse à Nicolas.
    Cesse d’afficher tous les travers habituels. Tu réponds à côté, tu dénigres, tu dénies, puis finalement tu me dis que je ferais mieux de contribuer. Finalement je te félicite pour ton éducation, puisque tu as évité la phase d’insulte.
    Que je participe (tout ne se passe pas dans le launchpad) ou pas, y compris financièrement ne te regarde pas et n’entre pas en ligne de compte. Relis le CQFD. Est-ce que je te demande de montrer patte blanche??? Non! Oui j’ai participé à des développements, et oui j’ai financé des projets libres, et oui je considère que ceci ne participe pas à un milliardième de l’effort. Et alors? Cela rend-il Unity meilleur, n’a-t-on le droit de commenter que si l’on contribue à Launchpad – Brainstorm? Quand bien même Ubuntu est ta religion, je la critique. A la fois en tant que telle et en tant que religion.

    Nicolas BONNICI :

    @FabriceV

    Comme je te l’explique gentiment, tu ne peux pas parler de stabilité ou d’intégration a propos d’une distribution en developpement attend encore 2 ou 3 jours pour pouvoir commencer à te plaindre.

    Unity est poussé sûrement trop tot c’est pour ça que tu peut cliquer sur UBUNTU CLASSIC lors du chargement de ta session user.

    De plus je suis loin d’être un fanatique, pour preuve je n’ai jamais monté de serveur en prod sous ubuntu même personnel (la version d’apache 2 des dépôts ne gère même pas le multithread par exemple).

    L’univers GNU Linux et assez vaste je pense pour trouver la distribution qui te conviens, a propos de Ubuntu One je te rejoins complètement j’ai du attendre 6 mois (cette beta) pour pouvoir utiliser pleinement mon cloud.

    Je suis loin de te dire qu’Ubuntu est assez majeur et user-friendly pour monsieur et madame tout le monde, par exemple ma copine déteste le bureau Gnome et prefère KDE, mais depuis que je l’ai migrer sous Jolicloud elle ne jure plus que par cela.

    Les gouts, les besoins, les couleurs et le support du matériel sont une equation bien difficiles à résoudre et c’est un travail d’orfèvre pour les devs de Canonical comme pour n’importe quel autres distro sérieuse et j’aime pas trop que l’on critique cela voila tout, maintenant je suis conscient que la critique et la concurence favorisera toujours l’écosystème GNU/Linux qui heureusement ne se resume pas qu’a Unity et Ubuntu 11.04.

    Nico

    FabriceV :

    Moi, personnellement, je suis scientifique et la critique c’est la compagne obligatoire de tout travail et tout résultat. Je ne déteste pas Ubuntu en tant que résultat, mais présenter Mark en Dieu du management quand on observe les errements successifs, me laisse dubitatif… Et ne parlons même pas de « l’étude » d’ergonomie sur Unity sur 10 sujets faite récemment « à l’arrache ».
    D’excellents Mockups sur Unity qui auraient pu aider à la réflexion si plus de collaboration avait été demandé dans la phase initiale.
    http://www.techdrivein.com/2011/01/4-beautiful-ubuntu-unity-ui.html
    Plus généralement, le problème c’est que même si Unity est ultérieurement amélioré, il aura renforcé l’idée de l’inconstance du développement libre. Plus clairement, utiliser du libre, c’est année après année, récolter de perpétuels emmerdements. Cela ne se limite pas à cela… Tant que collectivement, il n’y aura pas la culture de mettre Unity ou Gnome 3 en option et le bureau actuel par défaut, on aura la preuve que l’année de « linux sur le bureau », n’est pas prête d’arriver. Ce n’est pas qu’une question de technique, c’est aussi une question de méthode.
    Bon je vous quitte définitivement car je dois consacrer à mon temps à autre chose que ces commentaires pour les jours qui viennent. Salutations à tous.

    TimCruz :

    Pour ceux qui doutent encore que la majorité des utilisateurs aiment Unity, c’est pas encore gagné : http://twtpoll.com/r/zgm5ud

    @Sylvainsjc : mon expérience Mandriva date d’il y a 5/6ans.

    Nicolas BONNICI :

    @FabriceV

    Magnifiques les mockups d’Unity. Oui et on pourrai encore parler de plymouth qui nous a été « vendu » comme la solution miracle il y a deux release et pourtant au jour d’aujourd’hui toutes mes configs a base de chipset nVidia sont incapables de m’afficher le loader Ubuntu et à la place j’ai un curseur qui clignote pendant tout le boot time jusqu’au chargement de Gnome… C’est moche et peu pratique lorsque tu es pressé et que tu tombe sur les routines du FS car tu as même pas un semblant de verbose qui t’indique quoi que ce soit et pourtant au fond c’est pas si grave et si je switch sur le pilote libre ça fonctionne, en gros si l’utilisateur ne touche a rien à son installation d’Ubuntu il ne remarque même pas ce bug.

    La première fois que j’ai testé Unity dans sa toute première release a destination des netbooks j’ai du bosser à peu prés 10 minutes avec pour ensuite la supprimer car Nautilus était vraiment mal intégrer et je ne pouvais même pas retrouver mes machines distantes connectés via SSH depuis la GUI, donc je ne suis pas un fan de Unity et il y a de grandes chance pour que je switch vers Gnome dès l’installation de la 11.04 (d’ailleurs je suis déjà en mode classic avec la beta car le support du dual screen n’est pas terminer et y’a quelques semaine avec le pilote nVidia j’ai planté mon serveur X à cause de ca et- je n’ai jamais reussi a obtenir un affichage descent avec Unity).

    Bref je n’ai jamais parler de Mark Shuttleworth, qui à mon sens est un business man totalement accompli et sans qui cette distribution n’existerai pas. Pour ma part je reste plutôt méfiant lorsque des lobbys ou des compagnies à but lucratif commence à « jouer » avec du logiciel libre.

    Nico

    plop :

    Tant qu’on est dans le troll, pourquoi pas Slitaz ? 😉

    Clément :

    Article et commentaires très instructifs, mais tout de même. Voici un c/c de la page concernant cette nouvelle version : « [i]Unity est activé par défaut dans les ordinateurs disposant de pilotes graphiques capables de générer des effets 3D. Lorsque les pilotes ne sont pas installés ou ne possèdent pas cette capacité, l’interface habituelle de GNOME 2.x est utilisée.[/i] » Donc par défaut certes, mais rien ne nous oblige de le garder.

    Pour ce qui est de la lourdeur du système, n’exagérons rien. Mais si vraiment il faut installer Ubuntu sur un fossile, alors pourquoi ne pas prendre une ancienne version, ou alors bien sur migrer sur LinuxMint. Mais ne crachons pas sur l’évolution de notre distribution, qui reste LA distro à avoir dans 99% des cas.

    Gboule35 :

    http://www.extremepc.fr/actualite-4300-ubuntu-1104-est-de-sortie-depuis-le-28.html

    petit complément d’infos

    Flomoto :

    Je suis entièrement d’accord, cet article résume mes pensées. J’utilise Ubuntu depuis la première version et j’ai vu les choses se dégrader depuis la 9.10 (début de l’interface noire avec les boutons de fenêtre à gauche).

    Pour moi, Ubuntu c’est fini, et place à Debian ou peut-être comme tu le conseilles à Mint.

    Sam :

    D’accord à 100% !
    J’avais fait exactement la même analyse…

    Nicolas BONNICI :

    Pour tout les décus de Ubuntu 11.04 et sa nouvelle interface Unity, on ouvre un terminal et on tape:

    sudo apt-get remove ubuntu-desktop && sudo apt-get install kubuntu-desktop

    On reboot un coup et hop comme par miracle on passe d’un WM trés minimaliste (Gnome) à un WM beaucoup plus mature eye candy et évolué (KDE) qui je le rappel est à la base du développement de Gnome mais bien plus ancien (dans le sens mature du terme) et basé sur les librairies QT.

    On en reviens au sempiternelle troll GTK+ VS QT, mais globalement la librairie QT est bien plus puissante et portable et au passage depuis la 11.04 et Unity 2D elle sont inclus aussi bien du coté de Kubuntu que d’Ubuntu.

    A bon entendeur

    fll57 :

    Et bien voilà plusieurs fois que je tente de migrer vers des version supérieures mais que je suis obligé de réinstaller Ubuntu 9.04 qui s’installe sans aucun bug et qui fonctionne mieux que tout autre sur mon evo 510 Compaq; J’utilise Windows 7 au job mais chez moi je persiste avec Ubuntu 9.04 même s’il n’est plus supporté… je le supporte moi même sans problème.
    A force de vouloir développer des tas de trucs superflu on va faire tomber le libre dans le n’importe quoi !
    Vive Ubuntu 9.04

    dianors :

    Je suis d’accord avec ton sentiment. Mais je me demande si tu n’exagères pas un peu. L’austérité que la plupart des distributions linux présente est disons abandonnée ici dans la version 11.04 et je peux dire pour ma part que j’ai aimé Unity. Mais il est vrai et je le dis qu’il est un peu instable… C’est mon opinion

    ayyur :

    j utilisais ubuntu depuis la 7.04 et je ne pouvais être que satisfait.mais l avènement de 11.01 avec unity m a donner un arrière goût amère sur la 11.04.je suis d ailleurs passé sous gnome 2 une semaine apres son installations sur le pc de mon fils.si les prochaines ubuntu restent sur unity et ne proposent plus de passer a gnome.je vais passer sous mint ou une distribution basée sur debian.
    unity vraiment je deteste

    AsUbuntu :

    Chez lui, le narval d’ubuntu 11.04 à du percer son ordi pour qu’il bogue XD !

    Joda :

    J’ai testé Ubuntu 11.04 … je suis passé à LMDE
    J’étais sous Ubuntu depuis la 5.10 !!!
    Mais là l’orientation choisit ne me déplait.
    Merci quand même d’avoir rendu « Linux » aussi populaire durant toutes ces années !

Laissez un commentaire

Catégorie(s): Dossiers, Software