Banner
Banner
Banner

Diaspora, réseau social à la mode?

Par - le août 2nd, 2011

David Lopes Ferreira, alias Weedfast proposait hier un petit guide de découverte de Diaspora, comme à son habitude bien réussi. Alors j’ai décidé de tester…

C’est en arrivant sur la page de login que j’ai remarqué que le logo de Diaspora ressemble à s’y méprendre à celui de la marque de prêt à porter masculin Célio (d’où le titre, au jeu de mot très moyen, de cet article):

Vous ne trouvez pas? C’est même étonnant que personne n’ait réagit à ce sujet…

Toujours est-il que je commence à tester Diaspora et que ça ressemble vraiment à un mixe de Facebook et Google + (même si historiquement, il serait plus exact de dire que Google+ ressemble à un mix de facebook et diaspora). Je me suis inscrit sur le pod diasp.org. Vous pouvez donc m’y suivre.

Et si vous ne l’avez pas encore fait, allez donc consulter l’article de Weedfast pour vous donner idée de ce qu’est Diaspora* dont le principal (qui a dit seul?) est d’être open-source et déporté. Personnellement, entre diaspora, movim, facebook, twitter, google+, j’ai franchement l’impression que l’internet-social devient du grand n’importe quoi. D’ailleurs, c’est la connexion possible entre les différents réseaux qui seule me motive à tester…

Tags: , , , , , , ,

9 commentaires to “Diaspora, réseau social à la mode?”

    William :

    La ressemblance du logo de Diaspora* avec le logo de Celio est une coïncidence. Les deux ayant choisi l’asterisque « * » comme symbole.

    jcm :

    Du « n’importe quoi » mais peut-être pas ce que vous supposez… et pire encore…
    J’ai écrit quelques articles à ce sujet, vous les trouverez ici : http://www.agoravox.fr/auteur/jcm et sur mon site.

    Au point où en sont les choses à ce jour les deux plus grands réseaux font peser sur l’avenir du Net des dangers qui pourraient vite nous affecter tous.

    A nous de réagir : le ferons-nous ?

    Geek attitude :

    Je vois mal ce réseau social réellement percer… Il devra donc se contenter de ce logo pour être réellement à la mode 😉

    Vincent :

    Oh My God tu as osé faire un article… sur ca ?!

    Sans parti pris et en tout subjectivité, Diaspora* fait vraiment de la belle merde reluisante. Quand ils auront compris que l’utilisateur se torche avec la licence, mais que ce qu’il veut c’est être LIBRE se des données, libre de les reprendre, de les déporter sur un autre serveur, et pourquoi pas OUI sur un autre réseau social, alors Diaspora* era à peine mieux que Facebook.

    Génial j’ai la confidentialité. Et maintenant j’en fais quoi ? Merci à Diaspora* d’enfermer le peu d’internaute encore assez intelligents pour être sorti du trou noir dans lequel se morfond 500 millions de comptes (je n’ai pas dis 500 millions d’utilisateurs, attention nuance).

    Je suis très remonté contre Diaspora*, qui avait toute la motivation de 5 étudiants pour réussir un projet et qui ont tout foutu par terre a cause de l’argent. Ils ont recu une pression monstrueuse à cause de la somme encaissée, et on les a sommé de fournir des résultats. On obtient une pâle copie totalement inoffensive de Facebook (même Zuckerberg a fait un gros don, c’est dire s’il avait prévu le coup).

    J’ai assez peu d’espoir dans ce domaine, et le seul indépendant et qui a fait de l’interopérabilité sa pierre angulaire, c’est Movim. C’est le seul qui s’est dit « mais tiens, et si je faisais pas un clone, si j’étais imaginatif et que je proposais un truc nouveau plein de features carrément nouvelle, est-ce que je deviendrais pas crédible ?! ».

    Diaspora* est condamné. si 500 utilisateurs est un effet de mode, que sont 500 millions ?

    Note: Toute mon agressivité est bien sur tournée sur Diaspora. Aucune animosité envers toi Tim. Mais je regrette amèrement ce qu’est ce projet, le peu d’ambition dont ils font preuve, et que ce n’est « qu’un clone de plus ». C’est avec ca que le Logiciel Libre est censé convaincre : des clones de FB, des clones de Twitter (identica), des clones de Office (OpenOffice) et j’en passe.

    Et l’innovation ?

    TimCruz :

    @Vincent : je te rejoints et d’ailleurs, je conclu en soulignant mon scepticisme quant à Diaspora*. Mais je me devais de tester et la ressemblance de logo m’a fait m’esclaffer de rire.
    La façon dont diaspora s’est lancé me laisse plus que dubitatif mais en même temps, le formatage des réseaux sociaux est tel qu’il est devenu difficile (impossible?) de s’écarter des lignes directrices crées par les géants dans le domaine. Même Google, après s’être brulé les ailes avec Buzz qui était différents, a créé avec Google + une copie formatée/améliorée de facebook.
    Du peu que j’ai testé, le plus de Diaspora* reste la possibilité de création de pod (et le contrôle de ses données) et son gros moins son manque d’innovations réellement pertinentes.

    src :

    Un geek ne sort pas de chez lui et ne fréquente pas les magasins de mode. Donc moi non je n’avais pas remarqué la ressemblance entre les logos car je ne connaissais pas cette marque. Et je n’accuserai pas Diaspora d’avoir volé l’idée vu que ce sont de bêtes astérisques.

    J’ai un avis un peu pragmatique sur Diaspora : quand ça fonctionnera enfin, les réseaux sociaux auront déjà évolué vers autre chose…

    Vincent :

    Et c’est bien normal. Les réseaux sociaux que tu cites, je les dinstingue en deux catégories :
    – les réseaux pour geek,
    – les réseaux grand public.

    Facebook a été créé par un geek. Les geeks se sont amusés entre eux, ils l’ont amélioré puis c’est devenu le phénomène qu’on connait aujourd’hui. Buzz, c’était pour attirer la foule. Ca sortait trop des sentiers battus. Google+ s’est inspiré des défauts de Facebook : une interface récente en html5, des belles couleurs partout et tout misé sur l’indépendance des groupes.

    En ca, j’arrive à conclure qu’un réseau social qui a du succès plait d’abord beaucoup à ses auteurs, aux geeks et qu’ensuite il sera adopté par le grand public. Google+ n’a pas grillé d’étape, fait par des geeks, testé des mois en interne et hop, on présente ca sur un plateau.

    Si Diaspora* n’arrive pas à se faire adopter massivement par nous, comment veut tu qu’ils arrivent à convaincre ne serait-ce que nos amis ? le petit frêre ?

    TimCruz :

    @src : je ne crie ni au vol ni au plagiat mais ça m’amuse
    @vincent : je ne crois plus trop au cycle projet>geek test>grand public
    Tout est juste question de marketing. Facebook a été créé pour les université US. Tu sais à quel point tout éclate comme un feu de paille dans les univ’, c’est pire au USA. Puis les étudiants se sont insérés dans la vie en gardant leurs habitudes numériques, popularisant fessedebook.
    Google a profité de sa notoriété, d’un effet d’annonce pour se lancer.
    Sur ce terrain, Diaspora* en se lançant via un appel aux dons pour créer la même chose qu’ailleurs s’est tiré une balle dans le pied.

    mydjey :

    En ce qui concerne le logo de Diaspora et Celio :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ast%C3%A9risque

    L’image parle d’elle même, le logo de Diaspora et Celio n’est ni plus ni moins que le caractère de l’astérisque.

Laissez un commentaire

Catégorie(s): Divers, Software