Banner
Banner
Banner

[TEST] PC LDLC Vulcain SP2

Par - le décembre 5th, 2011

LDLC.com a décidé il y a quelques temps d’étoffer son offre par un ensemble de PC portables sans OS. A l’occasion de la sortie de la nouvelle version d’Ubuntu et dans l’objectif de tester le guide de tux-planet, j’ai eu l’occasion de tester l’un de ces modèles, le Vulcain SP2-2-S10.

Pour commencer, je vous propose une courte vidéo de présentation de la bête :

Le Vulcain SP2 est en fait un châssis Textorm M13A SU7300, équipé et vendu par LDLC sous son nom. Celui-ci embarque un processeur Intel SU7300, de 2Go de RAM, 120 de SSD, une webcam (JMicron 1,3MP), le WIFI et le Bluetooth pour un écran 13 pouces.

Accessoires

Le Vulcain est vendu sans OS mais pas sans accessoires. En effet, il est proposé avec un pavé numérique USB et une housse néoprène griffés LDLC. C’est une bonne attention qui apporte une plus-value au PC (surtout la housse).

Design et ergonomie

En terme de design, ce PC est vraiment bonne surprise. Alors que je m’attendais à une machine insipide, dont le pedigree chinois ne ferait aucun doute, le Vulcain a une bouille plutôt réussie et sobre. La coque est en plastique, imitant le métal brossé, de couleur bronze (et non pas gris/maronnâtre comme je le dis dans ma vidéo…). En y regardant de plus près, on constate qu’au niveau de la charnière, les plastiques du châssis sont un peu moins rigides, sans pour autant paraître faiblards.

Le Vulcain est plutôt fin (2.2cm), particulièrement léger et assez petit grâce à son écran 13pouces. De fait, son gabarit le prépare à un usage nomade.

Cette petite taille s’assortit d’une connectique réduite à l’essentiel :

  • sur le flanc gauche : deux prises USB, un lecteur SD/XD Pro, une prise VGA et la prise chargeur électrique
  • sur le flanc droit : un port USB, les entrée/sortie jack, une prise RJ45, un port antivol et une ouïe d’aération

Pas de lecteur CD/DVD qui prendrait trop de place, il faudra installer son OS depuis une clé USB ou un lecteur DVD externe. Je trouve dommage que le branchement électrique se fasse sur le côté, ce que je trouve moins pratique…

On ouvre la machine (qui ne se ferme pas par une saleté de petit clip qui se casse au bout d’un an, merci ldlc/textorm) sur un ensemble châssis/clavier/touchpad noir agrémenté de touche de gris métal chromé. A gauche du clavier on retrouve 5 LED qui indiquent la charge, les accès SSD, le verrouillage majuscule, le verrouillage numérique et le WIFI.  Au dessus du clavier, 3 boutons permettent d’allumer le PC, d’activer/désactiver le WIFI et de réduire la luminosité de l’écran.

A l’usage, on s’habitue très vite à la disposition des  touches du clavier et il est fort agréable à utiliser. C’est moins vrai pour le touchpad qui n’est pas spécialement agréable, ni précis.

Sous la machine, la batterie s’intègre parfaitement au châssis et ne boudine pas l’ordinateur. C’est la seule pièce amovible directement sous le PC. Sous celle-ci, on trouve une encoche pour insérer une SIM (3G?).

Voici une galerie photo de la bête pour vous faire une idée :

[nggallery id=75]

Démontage et accès RAM/HDD

LDLC le permettant avec maintien de la garantie, je vous propose d’ouvrir la machine pour une éventuelle upgrade. Pour ce faire, il va falloir retirer les 9 vis du châssis (cf. photo ci dessous). Puis, on glisse le capot vers soi pour le démonter. La RAM et le disque dur sont facilement accessibles. Sur ce modèle, LDLC intègre par défaut un SSD OCZ de 120Go et 2 Go de RAM.

Disque dur  et RAM sont les seuls éléments remplaçables par soi-même sans perte de garantie constructeur. La carte WIFI, aussi,  peut-être remplacée mais sans maintien de la garantie.

Allez Van Dame, full Contact!

Allumons donc la bête puis installons-y quelques OS pour s’assurer de sa compatibilité out-of-the-box (ou pas). Pour ce test, j’ai installé sur le Vulcain les OS suivants :

  • Windows 7 x32
  • Windows 7 x64
  • Windows 8 developer preview  x64
  • Ubuntu 11.10 x32 – (Unity et Gnome Shell)
  • Ubuntu 11.10 x64 – (Unity et Gnome Shell)

Pour installer les OS Windows à l’aide d’une clé USB, j’ai utilisé l’utilitaire Windows 7 USB/DVD download tool de Microsoft. Pour Ubuntu, j’ai utilisé Unetbootin.

Windows 7 oui, mais x32 de préférence

Le PC  est vendu comme compatible Windows 7 et fourni avec un CD de drivers. Malheureusement, les drivers ne sont fournis que pour la version x32 du système d’exploitation. Ce n’est pas spécialement pénalisant puisque seul un driver n’est pas reconnu (je ne suis pas parvenu à trouver lequel pour en forcer l’installation) et que le système 7 x64 fonctionne parfaitement sur le Vulcain.

Si la machine s’en sort plutôt bien sous Windows 7, notamment grâce à son SSD, elle n’obtient une note de performance que de 3,1/7,9.

Attention toutefois : les drivers fournis (sur CD pour un PC qui n’en a pas le lecteur…) ne sont pas proposés au téléchargement par Textorm sur son site Internet. Ne le perdez donc pas!

Windows 8, Windows 7 interfacé?

Le support matériel du Textorm sous Windows 8 developer preview  est tout à fait identique à celui de Windows 7. De fait, le problème de drivers est le même que sous Windows 7 pour la version x64. Après, le système Windows 8, prévu pour les tablettes est très léger. Je le trouve malgré tout, par son interface, inadapté à ce type de PC mais ici, la faute revient à Windows 8.

Presque taillé pour Ubuntu

Je dis presque car si le PC est out-of-the-box compatible avec la dernière version de Ubuntu en date (11.10), les touches de fonction fonctionnent sans indications, ce qui rend difficile le fait de savoir si sa webcam est active, etc.

La machine est assez puissante pour encaisser sans problème les interfaces performancophages que sont Unity et Gnome Shell. Malgré tout, la carte vidéo est loin d’être ultra puissante. Elle renvoie un résultat de à la commande glxgears un FPS de 59.516 images par secondes.

timcruz@DeLorean:~$ glxinfo | grep « direct rendering »

direct rendering: Yes

timcruz@DeLorean:~$ glxgears

Running synchronized to the vertical refresh.  The framerate should be

approximately the same as the monitor refresh rate.

298 frames in 5.0 seconds = 59.516 FPS

Le PC est tout de même capable de lire une vidéo HD en 1080p sans problème. Tant pour la version x32 que x64, le support est complet (ce qui est logique). Pour les curieux, voici une copie du lspci et lsusb de la bête : lspci_lsusb (302).

J’ai malgré tout rencontré quelques petits bugs sous Ubuntu que je n’ai pas connus sous Windows, toutes versions confondues :

  • lag du poste pendant une 20aine de secondes une fois la session ouverte. Je pense que le problème peut venir d’un support incomplet du SSD, pourtant j’ai appliqué les différentes configurations recommandées dans la doc Ubuntu.
  • arrêt incomplet du poste qui vide toute sa batterie. D’ailleurs, le problème n’a absolument pas lieu si on éteint le PC avec la commande sudo poweroff.
  • le PC a aussi rencontré un ou deux kernel panic lors du branchement de disques USB.

Malgré ces quelques problèmes, le PC tournant parfaitement sous Ubuntu, je dois avouer que durant mon test, je n’ai presque jamais eu à revenir sous Windows. La machine est tout à fait adaptée au système Linux et celui-ci est taillé sur mesure pour l’usage auquel ce genre de poste est dévolu (web/multimédia).

Performances générales

Comme je le disais plus haut, la puce vidéo qui équipe le Vulcain est loin d’être la plus puissante qui existe. De fait, la machine se retrouve vite à la traîne pour ce qui est jeux vidéos et 3D mais sait traiter les vidéos HD. Toutefois, les performances du Vulcain sont peu au dessus de celles des netbooks les plus puissants. Cela s’explique surtout par le fait que la plate-forme SU7300 de Intel est maintenant un peu vieillissante (mais nettement plus abordable que son équivalent pour ultrabook) face aux puces AMD Brasos.

La machine est donc beaucoup plus à l’aise pour un usage multimédia/web/chat, etc. D’ailleurs, si vous désirez vous faire une idée de la performance de la webcam, voici une photo prise avec :

En terme d’autonomie, la puce Intel ne s’en sort pas trop mal et permet au Vulcain d’offrir une autonomie mesurée – en utilisation web/multimedia, wifi activé – sous Linux de 4h00, pour 4h20 sous Windows. Elle peut encore être améliorée grâce à des utilitaires tels que Jupiter qui optimisent la puissance délivrée en fonction du besoin réel. En désactivant les puces inutiles comme la webcam ou le WIFI selon l’usage voulu, on peut réussir à flirter avec les 5heures d’autonomie en usage multimédia.

Caractéristiques techniques

Modèle LDLC Vulcain SP2-2-S10 (Textorm M13A SU7300)
Système d’exploitation aucun – compatible Windows 7 et Ubuntu 11.10 (noyau Linux 3.0)
Processeur Intel Core 2 Duo SU7300 (1.3 GHz – FSB 800 MHz – Cache 3 Mo)
Chipset Mobile Intel GS45 Express
Mémoire RAM 2Go DDR2 800 – PC2-6400
Stockage SSD OCZ 120Go SATA3
Lecteur de carte Memory Stick, Multimedia Card, SD (Secure Digital)
Réseau Ethernet 10/100 Mbps – WiFi N 150Mbps
Connectiques Bluetooth – 1 x Casque (Jack 3.5mm Femelle), 1 x Micro (Jack 3.5mm Femelle), 1 x RJ45, 2 x USB 2.0, VGA (D-sub 15 Femelle)
Batterie 6500 mAh – 4 cellules (Autonomie annoncée 5,5h – mesurée 4h20)

 

L’avis de la geekette

Seul (gros) bémol: le touchpad: je ne m’y suis toujours pas faite! Sinon ce serait pour ce genre de PC que je quitterais mon netbook. Son format est idéal pour mon usage quotidien, il est si léger qu’il permet de travailler dans le canapé, il est rapide (pour les impatients comme moi), son clavier est agréable et silencieux, et en plus sa robe bronze brossée est vraiment belle et originale!

 

Mon avis sur le Vulcain SP2

Pour juger le Vulcain SP2, il faut avant tout le replacer dans son contexte. En proposant à la vente des PC portables sans OS, LDLC vise un public geek susceptible d’y installer un système alternatif. J’ai clairement l’impression d’être dans la cible visée et honnêtement, je pense que la machine tient ses promesses : rapidité, support multi-OS et performances. Si quelques bugs ternissent le tableau, le poste fonctionne d’une façon très agréable. Le faible poids et le gabarit de la machine en font une machine nomade de premier ordre et comble aisément les lacunes des netbooks : performances, écran et résolution.

Tags: , , , , , , , , ,

20 commentaires to “[TEST] PC LDLC Vulcain SP2”

    freechelmi :

    Salut , a Priori Tu dois pouvoir decoder la HD H264 via le GPU je pense ? En utilisant le mplayer qui va bien Par exemple et la libva/va-driver adapté .

    TimCruz :

    @freechelmi : je ne comprends pas ton commentaire. Dans le test, j’indique que le Vulcain SAIS traiter de la vidéo HD (testé mkv/avi/ogv – je crois codec H264 – en 1080p)…
    Pour ma part avec mplayer et vlc.

    freechelmi :

    Qu’une machine comme ça puisse decoder via le CPU du 1080p je n’en doutes pas, mais si elle decode via le GPU avec un CPU a 10% au lieu de 80% c’est quand meme bien plus interressant notamment pour la ventilation & l’autonomie.

    http://en.wikipedia.org/wiki/Video_Acceleration_API

    Elessar :

    Pour les 60 FPS avec glxgears, ne t’inquiète pas, ça doit utiliser un pilote graphique 3D qui se limite au taux de l’écran. Autrement, dit, ça ne dépassera jamais 60 FPS, mais ce n’est pas pour autant que ça affichera à 5 FPS des trucs plus complexes.

    sebseb :

    Bonne review, merci ;)

    Juste une question du bruit en utilisation normale prolongée?
    En effet certains laptop « low cost » ne sont très bien étudiés pour leur ventilation…

    C’est à mon sens extrêmement important pour un laptop et peu de test le mentionne?

    Merci

    TimCruz :

    @sebseb : le bruit reste très modéré (en dessous de ce que j’ai avec mon Asus F3JV) en raison de la plateforme SU7300 qui chauffe assez peu.

    @freechelmi : il repart demain chez LDLC (je l’avais juste pour test), je vais tenter de bencher un peu plus si j’ai le temps.

    freechelmi :

    Pour info sous ubuntu il te faudra :

    i965-va-driver , libva , et un mplayer copilé pour vaapi , voir les PPA

    seb :

    Salut, très interessant (le 13 pouce léger est mon format favori :))
    Par contre, le test xglxgears à 59,xxx ne donne pas la performance de la carte graphique, ça veut juste dire qu’elle est synchronisée avec l’affichage écran à 60 image/seconde. (il faut désactiver la synchro dans le gestionnaire de la carte graphique pour faire un test – s’il le permet)

    ksamuel :

    J’ai failli en commandé un. Puis ldlc m’a demandé ma carte d’identité, une attestation de domicile et une copie de ma CB.

    o_O Mais bien sûr. Commande annulé.

    TimCruz :

    ksamuel : enfin tu sais… J’ai bossé pour une boite qui avait un site de vente en ligne. Suite à une 10aine d’achat à la carte volée, on a bien été obligé d’en faire autant… Si t’as pas une super assurance (quoi qu’LDLC doit avoir), tu dois remboursé la somme à la victime du vol et tu as perdu le PC qui a été livré (et que tu as payé à ton fournisseur).

    kidioui :

    Super bestiole. Vraiment il offre de larges possibilités. Je l’ai d’ailleurs commandé il y a deux jours. merci pour ce test.

    PaniK31 :

    Peut-on ajouter une barrette de mémoire dans ce portable ?
    Ce n’est pas très clair si il reste un slot disponible ou pas
    edit:
    Trouvé. Sur la fiche LDLC, je vois qu’il n’y a qu’un seul emplacement mémoire.

    TimCruz :

    PaniK31 : je te confirme : un seul slot de mémoire

    guinioul :

    Bonjour TimCruz, et merci pour ce test,

    J’ai une petite question à propos de cette machine car elle m’intéresse bien pour y coller une 10.10 ou 11.10 .

    Mais un point crucial pour moi est que le touchpad soit multitouch .
    Toi qui a pu tester : est ce le cas ?

    J’ai également appelé ldlc pour savoir, l’opérateur m’a repondu que c’était normalement le cas avec un noyau 3 et le driver synaptic (il m’a aussi donné le nom du fabricant du touchpad mais j’ai zappé, alps je crois) . Néanmoins le mec ne s’est pas non plus trop avancé et m’a dit que ça dépendait aussi de la distro :-/ .

    Du coup je suis pas plus avancé ^_^

    Si tu peux éclairer ma lanterne ;-)

    Merci d’avance .

    TimCruz :

    @guinioul : normalement multitouch mais tellement inconfortable qu’on revient en courant vers un mulot!

    lowje :

    « Démontage et accès RAM/HDD »

    intox :

    Quelqu’un a-t-il une idée de la raison pour laquelle, sous Ubuntu 11.10, la résolution maximale que j’arrive à afficher c’est 1280×800?
    Impossible de passer en 1366 x 768 comme les specs l’affirment.
    Merci

    Ludovic Hofer :

    Deux mois environ après la commande, l’ordinateur a déjà passé trois semaines pour le remplacement d’un pièce défectueuse et il doit à nouveau être envoyé car la batterie n’est plus reconnue et ne charge plus. Il aura donc passé la moitié de son temps au SAV quand il reviendra, si vous voulez un ordinateur fiable, ne choisissez en tout cas pas celui-là et je vous conseille de viser plutôt les concurrents.

Laissez un commentaire

Catégorie(s): Hardware, Tests