Banner
Banner
Banner

SPDY le remplacant d’HTTP

Par - le juin 6th, 2012

Avec SPDY (prononcer Speedy ) Google nous propose un remplaçant pour HTTP. SPDY propose de multiplexer et comprimer les demandes multiples. Un des objectifs de google avec SPDY est de proposer un candidat pour HTTP 2.0 actuellement en cours de préparation et mettre en avant ses technologies. SPDY est nativement supporté par Chrome, et par Firefox à partir la version 13.

L’un des principe de SPDY : le multiplexage. Quand en HTTP il faut une connexion pour chaque élément de la page, avec SPDY, tous les éléments sont envoyé dans la même connexion. Le temps de chargement des pages est ainsi accéléré, plus il y a d’éléments (images, animations,…) plus le gain avec SPDY sera important. Ce multiplexage s’avère encore plus efficace en HTTPs, puisque les connexions HTTPs demandent plus de temps à être établies.

Toutes les infos sur SPDY à l’adresse : http://code.google.com/p/mod-spdy/

Pour rendre votre serveur apache compatible avec SPDY (ici sur une architecture Debian 64 bits):

 wget https://dl-ssl.google.com/dl/linux/direct/mod-spdy-beta_current_amd64.deb
 sudo dpkg -i mod-spdy-beta_current_amd64.deb

 

Puis redémarrez apache :

 sudo service apache2 restart

 

A noter que le code de SPDY est libre et sous licence Apache 2.0

Comme la majorité des applications made by google le package SPDY ajoutera un dépôt APT à votre configuration. La documentation de SPDY vous expliquera comment l’éviter si ce type de comportement vous dérange.

Ce nouveau dépôt de packages est indiqué dans le fichier :

 /etc/apt/sources.list.d/mod-spdy.list

 

Cette article est une adaptation pour geek de france de l’article présent sur mon blog personnel.

Tags: , , , , ,

3 commentaires to “SPDY le remplacant d’HTTP”

    gb :

    Dommage que personne ne parle du fait que SPDY facilite les attaques DDOS : « Pour des répartiteurs de charge qui traitent un million de requêtes par seconde, il n’est même pas concevable de devoir d’abord décompresser une requête pour commencer à l’interpréter, le coût est important et les DDoS deviennent grandement facilités » source http://linuxfr.org/news/en-route-pour-http-2-0

    simc :

    Il est vrai que SPDY apporte son lot de contraintes, mais à l’heure actuel cet « accélérateur d’HTTP » est encore une version Beta, et HTTP 2.0 est encore loin d’être écrit. Il faut voir SPDY comme une piste de réflexion et d’expérimentation pour HTTP 2.0

    phil :

    Je ne peux que conseiller de lire cet article pour approfondir le sujet (où on voit que spdy ne sera surement pas retenu pour la version finale de http2.0)
    https://linuxfr.org/news/en-route-pour-http-2-0

Laissez un commentaire

Catégorie(s): Software