Banner
Banner
Banner

[TUTO] Monter un serveur Elastix sur Raspberry Pi

Par - le mai 13th, 2013

 raspberrypi_bw

Travaillant en ce moment sous la solution de TOIP Elastix, j’ai voulu voir si Raspberry Pi serait capable de l’encaisser. Il s’avère qu’il existe une version (officielle!) de Elastix pour les micro PC sous ARM : micro-Elastix. Voyons comment elle tourne sur le Raspberry Pi.

Matériel :

  • RaspBerry Pi Model B + carte SDHC 4Go (acheté grâce à Idealo sur Amazon)
  • Switch TP-Link TL-SF1008P + Téléphones IP Aastra

raspberrypi (13)

URL de téléchargement de  l’image micro-elastix (700Mo environ) : http://elx.ec/armimg

Site officiel micro-elastix : http://uelastix.org

uelastix_logo

 J’ai procédé à la préparation et à l’installation de micro-elastix depuis mon portable sous Linux Mint (donc les manip seront les même sous Ubuntu).

Préparation de la carte SD

Avec gparteg, on crée 2 partitions sur la carte SD, une première de 512Mo en FAT16, étiquetée « BOOT », et une seconde en EXT3, étiquetée « rootfs », du reste de la taille de la carte (3500Mo). Les partitions ainsi créées se sont montées sur mon système dans les dossiers /media/timcruz/BOOT et /media/timcruz/rootfs. Reste maintenant à copier Elastix sur la SD.

 

Copie de micro-elastix sur la carte SD

L’image de micro-elastix optimisée pour Raspberry Pi est disponible ici. Il s’agit d’une archive tar contenat deux autres archives : BOOT.tar.gz et rootfs.tar.gz (jusque là tout est très logique). On décompresse donc ce tar pour avoir les 2 archives dans un dossier.

Maintenant on va extraire le contenu des archives dans la partition du même nom :

tar -C /media/timcruz/BOOT/ -xzf BOOT.tar.gz
tar -C /media/timcruz/rootfs/ -xzf rootfs.tar.gz

La carte SD est maintenant prête et il ne reste plus qu’à démarrer son Raspberry Pi avec sa carte SD branchée.

 

Micro-Elastix sur le Raspberry-Pi

Par défaut, le Raspberry démarre avec l’ip 192.168.1.251 et avec le service DHCP désactivé, Elastix sera donc simplement accessible à l’URL http://192.168.1.251. Presque tous les services de Elastix sont opérationnels (ne fonctionnent pas : la messagerie instantanée, le service Fax et le Call Center). La version d’Elastix embarquée lors de mon test est la 2.4.0.

eslatix_version

Le compte par défaut pour accéder à Elastix est admin, son mot de passe étant palosanto. Le compte sera le même pour l’accès en SSH (ouvert par défaut).

microelastix_dashboard

Par contre, le processeur du Raspberry Pi prend très cher et le dashboard annonce une charge CPU de 100%. Pour mes tests, j’ai utilisé (avec succès) mon Raspberry Pi sous MicroElastix avec un switch TP-LINK TL-SF1008P (qui a le double avantage d’être abordable et PoE) et des téléphones Aastra.

Concrètement, on a ici une plateforme de test opérationnelle sur laquelle on connectera 1-2 téléphones à condition d’avoir overclocké un minimum le processeur de votre Pi (procédure simple et qui maintient la garantie du Raspberry Pi). Pour 80€ le serveur, qui dit mieux?

Tags: , , , , , , , , ,

8 commentaires to “[TUTO] Monter un serveur Elastix sur Raspberry Pi”

    gab@coque ipad :

    Merci pour ce tutoriel bien précis!

    Jérémy M. :

    Bonjour,

    Est-ce que le serveur mail fonctionne correctement ? Je serai intéressé par cette solution, mais cela vaut-il le coup pour faire tourner uniquement un serveur mail ?

    TimCruz :

    Tu veux uniquement utiliser la fonction mail? Dans ce cas, Elastix n’est pas la solution à utiliser (elastix=serveur téléphonie)

    Vicky Sellers :

    After following the proper instructions and still can’t find a way to get my raspberry pi to boot with uelastix. Both partitions are as required and the tar.gz files were extracted exactly as requested on instructions. When I plug the power it just shows for a second a colorful background image , then it shoes just the PI logo on the upper right corner, and then just a flashing text-sized underlined « ? » forever. The PI isn’t accessible neither by web interface nor SSH , it isn’t booting properly. I’ve included the command line fdisk from the sd card and the picture of the PI logo on the screen.

    Porfirio E. Massey :

    Will Stephenson has announced the availability of Milestone 1, which is the second official test build on the way to the stable openSUSE 12.3: « News fresh from the Factory – the openSUSE release team has made the openSUSE 12.3 Milestone 1 available for testing and feedback. There has been lots of plumbing in the infrastructure, with most prominently the removal of SuSEconfig – the capitalization of its name should give a hint about its age. If you want to get a taste of the upcoming release or want to help test and develop this awesome, green Linux distribution – come and get it! With Milestone 1, things start getting interesting. For starters, the init system continues to evolve rapidly. SysVinit has now been removed, following some discussion. » Read the rest of the release announcement to learn more. Download ( mirrors ): openSUSE-KDE-LiveCD-Build0166-i686.iso (628MB, MD5 , torrent ), openSUSE-GNOME-LiveCD-Build0166-i686.iso (619MB, MD5 , torrent ), openSUSE-KDE-LiveCD-Build0166-x86_64.iso (632MB, MD5 , torrent ), openSUSE-GNOME-LiveCD-Build0166-x86_64.iso (625MB, MD5 , torrent ).

    olivier :

    bonjour,
    non habitue a linux et nouveau avec raspberry.
    et après mainte essaie je n arrive pas a faire ma sd elastix.
    est il possible d avoir un clone en download..

    merci
    a+

    Manu :

    Bonjour,
    Merci pour ce tuto, mon PI Elastix tourne, par contre pour la connection SSH c’est root et non admin qu’il faut mettre en tant que User.
    A+

Laissez un commentaire

Catégorie(s): Software, Tutos