Banner
Banner
Banner

Tetris + AngryBird + Lemmings = Gu Morning

novembre 24th, 2011

Angry Bird en tête, les jeux de plates-formes pour smartphones et tablettes tactiles ont le vent en poupe. Je vous propose d’en découvrir un brièvement : Gu Morning. […]

Cathegorie(s): Jeux Vidéo

Et si Noël Godin s’en était pris à Steve Jobs?

octobre 12th, 2011

Steve Jobs est mort. Je pense que ça ne sert à rien d’y revenir. Mon avis sur la question est qu’il est triste qu’un homme meurt, qui que ce soit, et l’ancien Patron d’Apple n’échappe pas à la règle. Pourtant, l’élan de fanatisme qui entoure ce monsieur et son décès me laisse dubitatif. […]

Cathegorie(s): Divers

Apple roi du design?

novembre 8th, 2010

apple-logo

Quand on parle Apple on pense à un design incomparable, fluide, métallique et innovant. Certains vont même jusqu’à dire unique ; et pourtant…

[…]

Cathegorie(s): Divers

Si Apple vendait des produits du terroir en France…

septembre 15th, 2010

Si Apple vendait des produits du terroir en France, ça donnerait sans aucun doute quelque chose du genre :

icalva

Je vois déjà  la pub : « Un produit magique, pure production de terroir alcoolisée et à base de pomme. A partir de 100€* »

*(hors frais de justice pour conduite en état d’ivresse)

Et Jobs de rétorquer à ses détracteurs, lesquels lui reprocheraient un emploi abusif de l’image de la pomme et la vente d’un produit provoquant l’ivresse :

« Nooon, le Calva n’existait pas avant la sortie de iCalva, nous allons d’ailleurs porter plainte pour non respect de nos brevets contre le père Marcel! Nous avons un logo, la pomme, dont nous exploitons l’image légitimement, nos détracteurs n’ont pas à le faire ou à s’y opposer.

Notre produit ne provoque pas l’ivresse, d’ailleurs, Apple ne vendra pas d’alcooltest avec ses bouteilles. Quant aux rumeurs selon lesquelles un bloggeur aurait trouvé une bouteille d’iCalva dans un bar, elles sont infondées. Toutefois, nous portons quand même plainte contre ce blogueur pour violation de notre droit de bouillage de cru.

Et à ceux qui trouvent que nos produits rendent saoul, nous leur faisons remarquer que notre concurrent Poiré, en fait autant »

steve-jobs

Epinglé par 60millions de consommateurs, l’UFC que choisir et les alcooliques anonymes, Apple finiraient par tout de même vendre ses bouteilles avec un alcooltest.

Ahhhhhhhhhhhhhh Ca faisait longtemps que je n’avais pas trollé!!!

Via

Cathegorie(s): Divers

3 impressionnants mods Apple

août 20th, 2010

apple-logo Je n’aime pas beaucoup Apple. C’est surtout pour sa politique et le mauvais amalgame geek/apple. Pourtant là, avec MacCores, on a affaire à des vrais de vrais Geeks, qui n’ont pas froid aux yeux, si on se réfère à ces mods Apple. Dans le lot, je vous en ai sélectionné 3 :

iTab

itab_final1

 

Bien avant la sortie de l’iPad, beaucoup rêvaient d’une tablette tactile Apple. C’est l’idée maitresse du mod iTab, lancé en 2008. Celui-ci transforme un MacBook en une tablette tactile 15 pouces ultra-réussie.

Voici une vidéo du résultat final :

 

Impressionnant de qualité n’est ce pas?

 

iTab mini

itabmini1

L’idée de l’iTab mini est de faire une tablette tactile à l’image de l’iTab mais en 12” (projet initié en 2009). Basée sur un PowerBook 12” (1440*1050, C2D 2.16Ghz, 1.8Kg), l’iTab mini est moins esthétiquement finie à mon gout mais nettement moins encombrante. En mode horizontal ‘(merci les pilotes Intel) et clavier tactile, elle est purement superbe. Sa grande résolution fait même que le clavier tactile ne gène pas la navigation.

 

Je suis personnellement stupéfait par ce magnifique travail. Vous pouvez aussi consulter la galerie flickr du mod.

 

Box Mac

boxmac

L’idée de la Box Mac est encore plus folle : intégrer Mac et switch 8 ports dans une petite boite cartonnée pour en faire un serveur domestique. La Box est basée sur un MacBook White (C2D 2.16GHz), un switch 8 ports DLink, un disque dur Hitachi 2.5" 320GB et différents éléments de différents appareils Apple.

 

boxmac2

La boite tourne sous Mac OS 10.6.4 server. Le modeur a  relevé des température moyenne de 40-50°C dans la boite.

Je suis franchement très impressionné par ces mods. Ils illustrent les capacités techniques qu’ont beaucoup de modeurs. Il me prouvent aussi qu’avoir un Mac ne veut pas toujours n’être que plein de iTunes (haha, jeux de mot laid!). Nous avons affaire a de réels geeks et je suivrais dorénavant leur actualité!

Cathegorie(s): Divers

Philosophie des systèmes d’exploitation

août 9th, 2010

image006

Pourquoi vous préférez ce système d’exploitation plutôt qu’un autre? Quel est le meilleur système d’exploitation? Comment choisir son système d’exploitation? Ces questions liées au monde de l’informatique sont souvent le support de trolls déjantés et de combats entre fan-boys. Pourtant, une discussion animée avec ma geekette sur l’intérêt d’un Linux sur un Windows (ou l’inverse pour citer son vilain point de vue 🙂 ) m’a donné envie d’écrire ces quelques lignes. C’est bien difficile de rester impartial lorsque l’on a fait son choix. Alors je vais tenter de décrire sommairement chaque système d’exploitation, ses failles, ses forces. L’enjeu est de cerner la philosophie des principaux systèmes d’exploitation grand-public actuels pour réellement réfléchir au meilleur choix à faire.

 

Microsoft Windows : tout est une question d’habitude

windows_logo

Windows, tout le monde connait. Il y a encore peu lorsque je demandais à des utilisateurs débutants ce qu’ils avaient comme ordinateur, il me répondait “un Windows XP”. C’est assez significatif de ce qu’est Microsoft Windows : le système d’exploitation en position dominante. Microsoft a su s’imposer depuis 1985 grâce à Windows 1.0 son système d’exploitation. Depuis, Windows est omniprésent. Installé sur l’essentiel des machines neuves et composant la majorité des parcs en entreprise, Windows a déjà été utilisé par presque tout le monde. Cela se solde par une prise d’habitude informatique quasi-exclusivement sur Windows. L’ergonomie Windows est devenue la référence et tout le monde la maitrise plus ou moins.

La geekette me disait : “Je préfère Windows parce que c’est plus facile”. Bien sûr que non, Windows n’est pas plus facile mais tout le monde sait comment il marche.

Un autre avantage considérable de l’hégémonie de Microsoft Windows est que l’ensemble des applications existantes ont été créées pour Windows. Pour beaucoup d’entre elles, notamment pour nombre de jeux, elles n’existent d’ailleurs que sous Windows.

Toutefois, bien souvent on a à déplorer un manque de stabilité de Windows et un système qui vieillit mal (plus le système est vieux plus il est sensible aux pannes). Qui plus est de par sa position dominante, il est aussi la cible n°1 des virus et autres malwares.

Les Plus Les Moins
– extrêmement répandu
– nombreuses applications
– fourni sur de nombreuses machines
– instable sur le long terme
– virus et malware

Apple Mac OS : tout est dans l’interface

apple-logo1

Longtemps dans l’ombre du géant Microsoft, Apple devient de plus en plus LE challenger de Microsoft. Là ou Microsoft a su s’implanter par une maitrise sur le long terme du marché informatique, Apple a misé sur une toute autre stratégie. Apple dans un premier temps a veillé avec son système d’exploitation à apporter une nouvelle expérience utilisateur et une interface irréprochable. Le pari est à tel point gagné qu’Apple est de plus en plus copié sur ce point, par Windows 7 entres autres. Second avantage d’Apple Mac OS : Apple l’a développé pour fonctionner quasi-exclusivement sur ses ordinateurs. Cela se solde par une stabilité légendaire du système d’exploitation Mac. Mais si Mac OS commence à s’imposer c’est surtout grâce à sa très bonne réputation dans le monde du graphisme/communication/création pour lequel Apple excelle et grâce à l’effet de mode que connaissent iPod, iPhone et iPad qui placent Apple sur le devant de la scène.

Mais si la politique de Microsoft est parfois fermée et abusive, elle n’est rien à coté de celle d’Apple. Mac OS n’a pas le droit d’être vendu pré-installé sur une autre machine qu’un Mac (Psystar en sait quoi!), support Intel ou pas! De même, impossible de mettre les mains dans le cambouis et de profiter d’un lot d’avantages du système sans aller à l’encontre des contrats de licences Apple (et de perdre sa garantie). C’est aussi vrai pour Mac OS que iOS. Dernier point, non des moindre, Mac OS est cher mais politique Apple oblige…

Les Plus Les Moins
– interface très réussie
– stabilité reconnue
– politique ultra-stricte-fermée
– matraquage des prix

GNU/Linux : tout est dans le noyau

linux

Il est difficile de parler de Linux sans parler de l’open source. Le principe de l’open-source est de partager son code pour que tout le monde sache comment fonctionne son logiciel et puisse participer à son amélioration. Linux est open-source mais Linux n’est pas un système d’exploitation. Linux est en fait un noyau (ou kernel). Le noyau de son système d’exploitation est le cœur de celui-ci. On peut comparer Linux à un moteur qui serait mis à disposition des marques qui feraient ce qu’elle veulent comme voiture autour. Ces voitures, qui ont chacune leurs particularités correspondent aux distributions GNU/Linux. Au nombre de celles-ci on retrouve Mandriva, Red Hat, Debian, Arch-Linux ou encore Ubuntu, etc. Celles-ci peinent à percer encore dans le domaine du grand public pour diverses raisons. La première, qui pourtant est une force de Linux, est le nombre important de distributions qui peut rebuter les plus hésitants. La seconde est l’obligation de prendre de nouvelles habitudes (d’utilisations et de choix de logiciel) qui dérange les moins courageux (ou ceux qui ont moins de temps). Certains lui reprochent encore une mauvaise image illégitime : GNU/Linux n’est plus un système obscur et borné à la ligne de commande. Enfin, le lobbying imposé par les géants Microsoft et Apple ne manquent pas de limiter son insertion.

Toutefois,GNU/Linux a un beau lot d’avantages. D’abord, il est majoritairement gratuit. Pouvoir économiser plusieurs centaines d’euros en optant pour Gnu/Linux plutôt que Windows ou Mac OS n’est pas négligeable. Puis, bien que pas infaillibles, les systèmes Linux sont majoritairement stables et régulièrement mis à jours. Puis GNU/Linux encourage le partage, la collaboration, l’échange : de riches valeurs!

Les Plus Les Moins
– libre (valeurs véhiculées)
– majoritairement gratuit
– stable
– méconnu
– nécessite un apprentissage
– peu d’applications pro et de jeux

 

Personnellement, comme beaucoup, j’ai fait le choix de Linux et du monde libre pour les valeurs qu’il véhicule. Avec pragmatisme, puisque j’utilise aussi Windows pour certains logiciels, notamment en entreprise. Je fais le choix du libre comme d’autres font le choix de ne pas manger chez MacDo. C’est avant tout un choix éthique. Et pourtant, à terme, c’est un choix qui me permet de m’améliorer quotidiennement en informatique, qui me permet de mieux comprendre ma machine et les logiciels qui sont installés dessus. Donc au final, je me retrouve avec une réelle valeur ajoutée.

Oui, utiliser GNU/Linux est très souvent une contrainte, très souvent par ma faute. Oui, souvent ma geekette peste contre son OS libre. Et au final, je suis tout de même gagnant. Je vais être papa et je ne peux qu’encourager les valeurs du libre à ma future bébé-geekette. Je veux être cohérent et sais que je ne peux pas lui dire “tu ne dois pas voler” et lui apprendre comment craquer son Windows. A ce sujet encore, je vais faire une petite digression : un jour à table, différents collègues échangeaient des sites de warez. Lorsqu’ils nous ont demandé, à un collègue libriste barbu et à moi, des conseils à ce sujet, nous n’avons pas su quoi leur répondre. Tout simplement parce que depuis que nous utilisons Linux, nous n’avons plus besoin de craquer les logiciels que nous utilisons. Fermeture de la parenthèse.

Alors, si on réfléchit : entre un géant du logiciel qui profite de sa position dominante, un challenger aux dents longues qui applique une politique pire que son concurrent et une solution, bien sûre faillible, qui tente de renouer entre les valeurs humaines et l’informatique, qui avez vous envie de choisir? Le plus technique n’est pas toujours celui que l’on croit mais le choix éthique est sans équivoque toujours le meilleur. Alors quel choix voulez vous faire?

Cathegorie(s): Software

Troll inside : iphone 4 talkie-walkie

juillet 30th, 2010

Je ne vous ai pas parlé de l’affaire de l’antenne de l’iPhone 4, tant la dérision de la chose suffit. Mais là, l’image est si drôle que je ne peux pas passer à côté :

iphone4-troll

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

J’ai le droit : on est vendredi!

Via GroGeek

Cathegorie(s): Divers

Faut-il acheter un iPad?

juillet 1st, 2010

ipad-32

Vous êtes tenté par l’iPad? Vous ne savez pas s’il faut craquer? Suivez donc cet arbre décisionnel pour vous aider :

ipad

 

Via BBspot et traduit par Geek de France

Cathegorie(s): Divers

Même le co-fondateur d’Apple fait la queue pour l’iPhone 4!

juin 24th, 2010

La preuve :

Steve Wozniak, co-fondateur d’Apple, faisait en effet parti des fanboys qui campaient à l’Apple Store de la ville de San Jose, dans l’attente d’un iPhone 4. Il avait d’ailleurs fait de même pour l’iPhone 3GS et l’iPad. Il a indiqué à la presse le faire pour la tradition et l’expérience. Si ça c’est pas geek! Quelqu’un dans la position de Mr Wozniak aurait peut-être même pu se le faire offrir par Steve himself. Mais non, il préfère faire la queue comme tout le monde. Je trouve ça beau moi, snif!

Via w3sh

Cathegorie(s): Divers

Et si Google était en train de réussir là où Apple et Microsoft ont échoué?

juin 10th, 2010

C’est la question que je me suis posé en regardant mon LG GW620 sous Android. Quand on me demande mon ressenti sur le modèle, je réponds “C’est pas mal, c’est Android, mais ca reste de l’entrée de gamme!”.

gw620-main

Alors que beaucoup prêchent la suprématie de Apple sur le marché des Smartphones, j’ai moi, plutôt l’impression que Google est en train de petit à petit réussir ce que RIM, Apple ou Microsoft ont échoué à faire : conquérir le grand public.

Jusqu’il y a encore peu, le Smartphone était un objet de fantasme pour les pros ou les geeks. Parce que trop chers, assez fermés, difficiles d’utilisation, ces modèles n’attiraient pas l’œil de Monsieur-tout-le-monde. Souvent un PDA, bien moins cher, suffisait à l’usage “agenda électronique” des premiers Smartphones. Pourtant, les modèles de Smartphones sous Windows Mobile, Symbian ou Blacberry étaient bourrés d’avantages mais ne savaient pas séduire le grand public.

Et puis est arrivé l’Apple, first gen’. Ses détracteurs l’ont souvent comparé à un téléphone (il fait pas les MMS, il a pas la 3G, etc.) et non à un Smartphone, à tort. Mais Apple visait bien plus le marché du Smartphone que celui du téléphone portable. Avec les générations d’iPhone, et les évolutions de la technologie aidant, Apple a su faire de son iPhone un incontournable. Il est depuis LA référence en matière de Smartphone. Qui plus est, Apple a bien veillé, à renfort de gros coups de pub, à en faire l’objet à la mode, réussissant par le fait à intéresser le grand public à son modèle.

iphone_pub

Mais malgré tout,  l’iPhone est resté un objet très cher, qui fait fantasmer les ados et frémir les banquiers. A 150€ avec le plus gros forfait des opérateurs, pour un modèle 3GS 16Go, le bébé n’est pas offert.

iphone_3gs_sfr

Du fait, l’engouement de beaucoup est refroidi par les finances. Malgré tout, Apple, fort de sa position de quasi monopole, commençait à sérieusement grignoter le marché des Smartphones, à partir du haut du panier. Et puis est arrivé le challenger que personne n’attendait : Google!

Avec son Android, le géant de la recherche a été accueilli comme un réel souffle nouveau. Peu crédible au début, il commence à devenir omniprésent. Actuellement, la majorité des Android Phone, qui tournent encore sous les versions 1.5 et 1.6, est majoritairement en dessous des capacités techniques de l’iPhone. Toutefois, il offre une réelle alternative au téléphone de la pomme.

android-logo

Si les premiers modèles proposés, notamment par HTC, étaient très chers, ils ont su eux aussi créer l’engouement et maintenant le grand public peut avoir le cœur qui balance entre 2 tendances : l’iPhone ou l’Android Phone (oui je fais un raccourcis et zappe au passage les Windows Phone, RIM, Palm, etc. qui ne sont toujours pas dans l’esprit de monsieur-tout-le-monde).

Toutefois, comme déjà expliqué, la majorité des mobiles sous Android sont bien en dessous de l’iphone en terme de capacités techniques. Que reste-t-il donc à Google? Il reste le PRIX! Mon LG GW620 va me coûter la somme de 30€ (après 50€ de remboursement LG) avec un forfait internet à 34€/mois. Une collègue va elle s’offrir un Samsung sous Android au même prix. Elle même m’a regardé avec interrogation (je pouvais lire dans ces yeux ‘”tu sais ce que c’est toi?”) en prononçant l’appellation Smartphone. Elle ne sait pas exactement ce que c’est, mais puisqu’elle peut en avoir un… Et là, Google fait ce que Microsoft, RIM, Apple, etc. n’ont pas su faire : il engloutit le marché par le bas!

“Tu peux regarder facebook avec ton iPhone à 200€? Moi aussi avec mon Android Phone à 30€!”. “T’as plein d’appli pour ton iPhone à 200€? Moi aussi avec mon Android Phone à 30€ (et moi la plupart sont gratuites)! »

Qui plus est, Google fournissant la couche logicielle et non matérielle (exception faite, et encore, du Nexus), les utilisateurs ont le choix du modèle et de la marque. Cela permet à Google de proposer un imposant catalogue de gphone quand il n’existe que quelques iPhone, Blackberry, etc. Bon, la balance changera peut-être quand dans quelques mois sortiront les premiers Windows Phone, mais en quelques mois Google est capable de beaucoup.

Cathegorie(s): Dossiers, Hardware, Software