Banner
Banner
Banner

Hey tonton, comment tu choisis ton OS?

Par - le février 20th, 2017

J’ai déjà souvent parlé de système d’exploitation ici, notamment via ce vieil article de 2010 « Philosophie des systèmes d’exploitation ». Finalement, en 7 ans mon point de vue a pas mal évolué, en même temps que mes usages…

A dire vrai, c’est passer 1h à tenter de copier une vidéo depuis mon NAS vers l’iPad (fourni par mon travail) qui a déclenché chez moi l’envie d’écrire cet article.

via GIPHY

 

Quels clichés dégommer dans le choix de son OS?

Avant tout, je vais faire feu sur une série de préjugés et puis après, on pourra parler tranquillement choix d’OS. Voila 6 arguments que j’entends souvent et qui méritent réponse :

  1. Windows, c’est un formatage par an : il faut reconnaitre que ça a été vrai, très vrai. Par contre, depuis Windows 7 (et on dira que Windows 8 n’a pas existé), Microsoft a réellement fait un gros travail d’amélioration de la stabilité de ses OS. Malgré de nombreux tests et installations en tous genre, mon système est toujours aussi stage et rapide. Par contre, les utilisateurs qui maltraitent leurs OS (qu’il s’agisse de Windows, Linux ou Mac) sont amenés à devoir les re-installer, c’est tout.
  2. Linux et Mac ont moins de virus parce qu’ils sont mieux conçus: là encore, ce n’est plus tout à fait vrai. D’un côté Microsoft a sensiblement amélioré la sécurité de son OS, d’un autre côté Virus sont de plus en plus éclipsés par les spywares et cryptowarest. Or, ces 2 menaces touchent aussi les OS Unix. Si Microsoft reste plus concernés comme il a une part majoritaire du marché, les récentes attaques rencontrées par Linux, Mac OS, iOS ou Android illustrent que le danger est partout.
  3. Mac est mieux pour faire du montage photo et vidéo : que cet argument m’agace…. Parlons offre et demande : si tous les designers, monteurs, etc. tournaient sous Windows, les logiciels n’existeraient que sous Windows, s’ils tournaient sous Linux, ces softs seraient publiés sous Licence Libre. L’OS n’y change rien. Je connais des personnes très efficaces sous Windows ou Linux pour photo-video-monter. Et quand on sait que pour la majorité des gens, faire un montage c’est appliquer 3 pauvres filtres à la Instagram, bravo le gaspillage!
  4. Avoir un Mac, c’est avoir une machine qui marche bien pendant des années : c’est dur d’être tout à fait objectif. Je pense que les écrans et batteries Mac sont milles fois supérieures et le fait qu’Apple ait misé sur les SSD bien plus tôt que fait que les machines rament moins sur du long terme. Par contre, achetez votre PC le prix d’un Mac (et d’une vraie marque) et vous verrez s’il ne dure pas 10ans!
  5. Linux, c’est trop technique : je suis assez déçu des communautés Linux qui sont encore trop souvent élitistes et/ou trollesques. Parrallèlement à cela, Android a su se démocratiser (c’est aussi un OS Linux) et Chrome OS cartonne aux états-unis. De nombreuses entreprises tentent l’aventure Linux et l’OS propose des versions grand public de plus en plus accessibles.
  6. Linux est majoritairement utilisé par les développeurs : là je me marre. Si on fait un calcul simple : la majorité des PC tournent sous Windows, la majorité des développements sont pour les entreprises, nombre d’applications sont développées en .net. Aussi, qu’ils tournent sous Linux, laissez moi rire…

via GIPHY

 

Quels critères pour choisir son OS?

Cadrons tout de suite les choses : ce qui détermine le choix d’un OS doit-être avant tout ses usages. Je l’ai payé avec mon histoire d’iPad. J’ai voulu faire avec l’iPad quelque chose pour lequel il n’est pas pensé et ça ne marche pas. De même, une collègue tentait de faire de l’Excel avancé avec une tablette Android et ce n’est pas fait pour!

Vous voulez jouer? adios Unix (pour l’instant).

Vous voulez utiliser des softs particulier? Regardez sur quel(s) système(s) ils existent

Vous ne voulez pas modifier vos usages? Vous allez souffrir

Vous ne voulez pas d’un enfermement iTunes? Oubliez Mac OS et/ou iOS

Vous ne faites que du Web? La majorité des OS répondront à vos besoins, pourquoi casser la tirelire?

Vous conspuez le logiciel propriétaire? Passez sous Linux

Vous êtes un DSI? Vous n’avez pas besoin de cet article

J’en arrive même à me poser la question : avez vous besoin d’un PC ou smartphone/tablette vous suffirait? Là encore, il y aura un OS à choisir selon les usages

 

Ne vous laissez pas tromper, avant tout identifiez votre usage. Si l’OS n’y réponds pas, il n’y réponds pas, point! N’en déplaise aux trolls, quelque soit leur famille d’OS préférée, il n’y a pas d’OS parfait. Il y a des usages, screugneugneu, et c’est eux qui doivent prévaloir!!

via GIPHY

Et pour finir sur un troll, rions un peu :

Tags: , , , , , ,

5 commentaires to “Hey tonton, comment tu choisis ton OS?”

    Nicolas :

    point 6 : mauvaise interprétation

    90% des utilisateurs Linux sont développeurs ≠ 90% des développeurs sont sur Linux.

    il peut très bien y avoir 90% des développeurs sous Windows.

    Pour le reste de l’article, c’est un peu light.

    TimCruz :

    @Nicolas : un peu light mais surtout il illustre ce qui m’agace en ce moment : les gens ont oublié ce principe pourtant de base ==> c’est l’USAGE qui doit déterminer le choix de l’OS

    nimch :

    Je ne sais pas d’où sort ce principe de base qui dit que l’usage doit déterminer le choix !!?? Je pense que je pourrais faire à peu près la même chose sous Mac/Windows/GNU-Linux. Ce qui détermine mon choix c’est libre ou pas libre, mouchard ou pas mouchard, contrat avec la NSA ou pas, etc. Point barre. Du coup, vous comprenez vite vers quoi mon choix se porte.

    Un point qui est, à mon avis, important mais non mentionné, c’est le coût ! Tout le monde n’a pas du blé à injecter régulièrement dans des licences ou du matos hors de prix. Un « vieil » ordi avec un bureau libre léger et gratuit ça juste fait le job pour la plupart des utilisateurs. Quand je migre mes potes coincés sous xp avec un core 2 duo vers une distrib sous lxde, xfce, mate, what else et qu’ils repartent pour 5 ans tranquilou et gratos ils sont ravis !

    phreg :

    Bonjour,
    « c’est l’USAGE qui doit déterminer le choix de l’OS »
    Non, pas d’accord, le terme n’est pas assez clair.
    Comme pour tout ce que j’imagine, OS, soft ou outil, c’est le BESOIN qui doit déterminer le choix.
    Dans BESOIN, chacun y met ses propres critères (prix, simplicité, éthique, capacité perso…) ainsi que la pondération de chaque.
    Bien choisi, l’outil ou l’OS se fait oublier et son USAGE est aisé.
    Pour les autres points, je suis assez d’accord.
    Je note quand même que les derniers portables MAC me semblent bien peu réparables et évolutifs, pour bien moins cher on trouve mieux en cherchant juste un peu. Quelques collègues ont préféré acheté l’ancien modèle encore dispo ou rajeunir leur vieux avec un peu de RAM et un SSD.

    Nicolas :

    Depuis 13 ans sur Mac, je m’apprête à passer sous GNU/Linux pour plusieurs raisons :
    – La philosophie des LL/OS et de GNU/Linux
    – La qualité relativement suffisante des principaux LL/OS
    – Les performances très mauvaises des principaux LL sous OS X (GIMP, Inkscape, Scribus….)
    – La schizophrénie d’Apple, qui s’ouvre d’un côté (Swift, ALAC, WebKit, ResearchKit) et qui s’enferme de l’autre (Metal vs Vulkan, SSD non standards, soudés, port Lightning, etc…)

    J’avais choisi le Mac il y a 13 ans pour:
    – la suite créative iLife (iPhoto, iMovie, iTunes, Garageband, iDVD). De formidables logiciels, très intégrés à l’OS, et très bien interconnectés.
    – ARCHICAD (je suis dessinateur pour les archi)

    Aujourd’hui je change de carrière (>prof de math), je n’ai plus besoin d’ARCHICAD et en faisant le tour de mes besoins, j’ai trouvé des logiciels libres dont la qualité me suffit (Darktable, OpenShot, DVD producer, LibreOffice, etc…..)

    Mais il y a de fortes chances pour que je garde OS X en dual boot 😉

Laissez un commentaire

Catégorie(s): Dossiers, Software